S'identifier - S'inscrire - Contact

A propos de la position du POID sur la question du 1er tour des Présidentielles.

concernant le vote Melenchon

Nous publions ci dessous un texte que nous a fait parvenir Alain Chicouard concernant la position du POID sur le premier tour des élections présidentielles. Nous ouvrons ainsi une discussion que nous voulons la plus large et la plus démocratique possible. Comme chacun pourra l'apprécier, elle dépasse la simple question électorale. Tous ceux qui voudront y participer sont les bienvenus. Evidemment nous proposons particulièrement aux camarades du POID d'y prendre leur part. Nous publierons la réponse qu'ils désireront nous faire parvenir.

.
→ plus

Par Alain Chicouard • 2017: Libre discussion • Samedi 22/04/2017 • 0 commentaires  • Lu 126 fois • Version imprimable

Voter Mélenchon ou France Insoumise ?

Après la présidentielle il y aura les législatives.

Des électeurs de Benoît Hamon voteront PS, EELV ou peut-être France Insoumise quand le PS ça sera Manuel Valls.

Des électeurs de Mélenchon voteront PCF (il n’y aura pas de candidats FI contre les députés sortants PCF), France Insoumise ou peut-être PS.

Les législatives ne procèdent pas de la même logique électorale que la présidentielle.

Beaucoup pensaient que la FI ne trouverait pas 577 candidats pour les législatives réduisant le mouvement au seul cas de Mélenchon. Je ne suis pas naïf, sur les 400 000 personnes qui ont signé sur internet pour la France insoumise, il n'y a pas 400 000 militants de la future organisation. Aussi la question est entière : que deviendra FI après les présidentielles ? Mélenchon saura-t-il être le "modeste" détonateur d’un mouvement nouveau ?

Podemos, dans l’enthousiasme d’une victoire éventuelle, a suscité un mouvement sans précédent en Espagne. Puis il a fallu gérer le temps, l’organisation en tendances, et l’enthousiasme a baissé. Ce fut le cas du NPA qui après 2008 a aussi suscité des espoirs avant de redevenir une LCR bis.

Bref, voter Mélenchon ou France Insoumise n’est pas la même chose même si pour la présidentielle c’est le même bulletin.

Mélenchon aura révélé qu’il existe un peuple mobilisé, mobilisable et mobilisateur. Je prends l’exemple de la laïcité qui me tient à cœur : quand il fait applaudir par les foules la fin du Concordat là où il existe en France, il démontre que ce projet simple, que la gauche (y compris le PCF) a toujours mis entre parenthèse, pour ne pas heurter l’Alsace, est un projet populaire. Quand il évoque la fin de vie avec des mots poétiques il montre qu’il existe là aussi un mouvement populaire. Ceci étant, le sociétal n’est pas la première figure mise en avant, comme le PS sait le faire pour favoriser l’oubli du social.

→ plus

Par Jean-Paul Damaggio • 2017: Libre discussion • Mercredi 19/04/2017 • 1 commentaire  • Lu 479 fois • Version imprimable

Point de vue de Syndicaliste...

... pour le vote Mélenchon

Le 24 avril prochain, à l’occasion du 1er tour des élections présidentielles, les 48 millions d’inscrits sur les listes électorales seront appelés à choisir, parmi 11 candidats, ou à ne pas choisir qui doit être présent au 2ième tour de ces élections. Le caractère exceptionnel de la situation se retrouve dans l’élimination lors des Primaires (sorte de premier 1er tour), à droite comme à gauche, des responsables de la mise en œuvre de la politique rejetée (Sarkozy, Juppé, Valls et même Hollande dont l’impopularité a atteint un tel niveau qu’elle est apparue comme insurmontable.).
→ plus

Par Denis Langlet • 2017: Libre discussion • Mercredi 19/04/2017 • 0 commentaires  • Lu 306 fois • Version imprimable

Vote pour Jean-Luc Mélenchon. Remarques additionnelles à l'article de Jacques Cotta

Je partage l’avis que Jacques traduit dans cet article, notamment le passage « je voterai Jean-Luc Mélenchon au premier tour et au second »

Ainsi Jacques démontre que la candidature de JLM n’est pas une candidature de témoignage, mais bien une candidature sur laquelle on peut compter pour stopper la folle aventure de la financiarisation de l’économie, de l’européisme, etc...etc…

→ plus

Par Jean-Louis Ernis • 2017: Libre discussion • Mercredi 19/04/2017 • 0 commentaires  • Lu 270 fois • Version imprimable

Laïcité : une raison de plus de voter Mélenchon le 23 avril !

Une tribune de Henri Pena-Ruiz et Jean-Paul Scot

          La laïcité est un principe de droit politique qui assure indissociablement la liberté de conscience, l’égalité de traitement des convictions spirituelles, et l’orientation de la puissance publique vers le seul intérêt général. En phase avec le triptyque républicain, elle garantit la liberté de culte, mais aussi la liberté de pensée de tous les êtres humains, égaux en droits. Surtout elle fonde une émancipation individuelle et collective universelle en découplant la loi civile et la loi religieuse. Une loi religieuse trop souvent solidaire du patriarcat qui opprime les femmes et de traditions rétrogrades qui réduisent la sexualité à la procréation, véhiculent l’homophobie et stigmatisent l’ humanisme athée ou maçonnique. La défense et la promotion  de la laïcité doivent donc prendre toute leur place dans les choix déterminants que nous avons à faire dès le 23 avril. → plus

Par la-sociale • 2017: Libre discussion • Mardi 18/04/2017 • 0 commentaires  • Lu 499 fois • Version imprimable

Quels sont les enjeux décisifs de l'heure ?

Pourquoi voter Mélenchon ?

Bien au-delà des bavardages électoraux, les questions majeures de la situation sociale et politique sont clairement établies dans les déclarations dépourvues de toute ambiguïté , des Fillon, Macron, Gattaz, Kessler (cf annexe 1). En finir avec le Code du Travail et les conventions collectives, en finir avec la Sécu fondée sur les cotisations sociales, tels sont, entre autres, les objectifs affichés....

→ plus

Par Alain Chicouard • 2017: Libre discussion • Lundi 17/04/2017 • 0 commentaires  • Lu 378 fois • Version imprimable

Je voterai Mélenchon…

… Au premier et deuxième tour

 A une semaine du premier tour des présidentielles, il faut sortir des apparences, des petites phrases et des manœuvres multiples, pour se déterminer sans aveuglement, sans illusion, mais avec détermination. Quels sont les raisons qui peuvent amener à voter, et pour qui ? Un vote n’a de valeur que s’il présente la possibilité de modifier la réalité. A l’inverse si voter ne peut rien changer, alors pourquoi voter ? Tel est le critère principal. Voilà pourquoi je voterai Jean Luc Mélenchon au premier tour et au second ! Je voterai Jean Luc Mélenchon parce qu’un score le plus élevé possible du candidat de la « France Insoumise » portera un coup magistral à la 5ème république en pleine décomposition, à la pourriture qui s’étale sous nos yeux, notamment dans cette campagne électorale. Je voterai Jean Luc Mélenchon car quel que soit le résultat final, le parti socialiste qui porte une part essentielle des responsabilités dans la situation que nous connaissons ne se relèvera pas et que s’ouvrira de fait une nouvelle période de recomposition dans laquelle la démocratie devra être le cœur des préoccupations. Je voterai pour Jean Luc Mélenchon pour ce qu’il dit lorsque dans ses interventions il dégage les questions sociales, politiques et économiques incontournables.
→ plus

Par Jacques Cotta • 2017: Libre discussion • Lundi 17/04/2017 • 0 commentaires  • Lu 3842 fois • Version imprimable

Votons Mélenchon!

Un article de Robert Duguet

J’écrivais dans mes notes à la date du 5 avril à propos de la campagne présidentielle cette conclusion :

« Je ne sais pas si je voterai dans cette élection d’où rien de bon ne sortira. J’observe que de nombreux citoyens vont s’abstenir, que même des groupes sociaux s’organisent pour agir en faveur de l’abstention. C’est un mouvement que je comprends. Par ailleurs une fraction importante de l’électorat de gauche, effet politiquement différé du mouvement social contre la loi  ElKhomri, se regroupe derrière Mélenchon, bien que ce dernier ait fait tout ce qui était en son pouvoir de faire, pour que son mouvement « France Insoumise », suite à la destruction du Parti de Gauche, échappe au contrôle de ceux et celles qui soutiennent sa candidature. Si je vote Mélenchon au premier tour ce sera sur une motivation très précise : tout ce qui concourt à la destruction du Parti d’Epinay est un bien pour les salariés et la jeunesse. Malgré lui, car n’oublions pas que la référence au mitterandisme chez lui n’a rien de sentimental, Mélenchon ne peut réaliser son ambition qu’en marchant sur les os du parti d’Epinay. Que le PS ne soit plus le parti en capacité d’assurer la survie des institutions de la Vème république intéresse tous ceux et celles qui veulent renverser ce régime pourri. On peut donc faire l’effort de voter Mélenchon. »

Le caractère très mouvant de la situation politique, la percée de Mélenchon qui rallie aujourd’hui des secteurs importants de la classe ouvrière et de la jeunesse, le mouvement de ceux et celles qui jusqu’à ce jour envisageaient l’abstention ou le vote blanc et qui sont conduits à voter pour le candidat de « France insoumise », sans le plus souvent partager ses positions, doit nous conduire à modifier notre propre appréciation. Ainsi la position des amis de Gérard Filoche exprimée dans « Démocratie et Socialisme », qui se sont battus avec acharnement pour l’unité Hamon-Mélenchon, fondée d’ailleurs sur le retrait de Mélenchon, est hautement significative. Aujourd’hui ils écrivent : «Jean-Luc Mélenchon est devenu le vote utile à gauche. » Mais laissons un instant de côté le théâtre d’ombre de l’électoralisme dans la Vème république et revenons à la méthode que nous donne le marxisme pour apprécier la situation présente. La survie de la Vème république a été assurée par l’alternance et la capacité du parti de Mitterand d’en assurer la continuité. S’il n’y a plus demain de parti du président, ni à droite, ni à gauche, le mouvement social qui monte en puissance depuis la bataille contre la loi El Khomeri, s’engouffrera dans la brèche. Nous sommes à un moment où la crise du régime va libérer une situation de nature pré-révolutionnaire : même avec les pauvres outils que laisse au peuple les institutions de la Vème république pour exprimer ses aspirations, la percée de la candidature Mélenchon est aujourd’hui significative de ce mouvement profond. Malgré la forêt de drapeau bleu-blanc-rouge, malgré la Marseillaise, malgré le caractère bonapartiste de sa candidature, malgré sa politique à l’international, malgré tout ce qui peut aujourd’hui nous opposer idéologiquement à lui, il est porté par un mouvement qui dépasse de très loin sa propre personne, et sa volonté de devenir un président-bonaparte de la fin de la Vème république.

Apprécions que tout ce qui peut permettre d’hâter la crise finale de la Vème république est bon à prendre, et celle non moins appréciable de la fin du parti d'Epinay, qui a assumé toutes les turpitudes et toutes les trahisons des intérêts vitaux de la classe laborieuse depuis 1983.

Alors votons Mélenchon !



Par Robert Duguet • 2017: Libre discussion • Dimanche 16/04/2017 • 0 commentaires  • Lu 519 fois • Version imprimable

Considérations sur la stratégie Plan A-Plan B

Les propositions de la France insoumise pour changer l’Union européenne se sont beaucoup affinées, en sorte qu’on peut les examiner en détail et mieux discuter de la stratégie qui serait mise en oeuvre.

Pour mémoire, elles partent du constat que l’Union n’est en fait qu’une désunion, qu’elle ne survit économiquement qu’en violant elle-même certaines de ses règles (la BCE outrepasse les fonctions de son statut), que sa désagrégation politique est déjà largement avancée, et qu’elle mènera finalement au désastre, sous l’effet de ses contradictions internes ou à l’occasion de la prochaine crise bancaire et financière, qu’elle n’aura su prévenir. Ce constat est parfaitement démontré, et s’aggrave encore si l’on voit les risques de guerre que le projet d’une défense européenne porte en son sein. L’idée est donc de sauver ce qui peut et devrait être sauvé d’un projet européen. Le problème est de trouver la bonne stratégie.

→ plus

Par Tony Andréani • 2017: Libre discussion • Samedi 01/04/2017 • 0 commentaires  • Lu 1371 fois • Version imprimable

Hamon, le retour de Mitterrand ?

Chaque élection présidentielle est en deux étages. D’abord le duel entre les deux prétendants. Ensuite le duel entre les prétendants de l’élection suivante.

→ plus

Par Jean-Paul Damaggio • 2017: Libre discussion • Jeudi 16/03/2017 • 0 commentaires  • Lu 233 fois • Version imprimable
Plus d'articles (20 articles sur 2 pages):

Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato

Calendrier

Avril 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930