S'identifier - S'inscrire - Contact

Le 17 novembre, blocages, manifestations, mécontentements et unité…

Par Jacques Cotta • Actualités • Mercredi 31/10/2018 • 0 commentaires  • Lu 2372 fois • Version imprimable


Dans l’appel à manifester le 17 novembre qui circule notamment sur les « réseaux sociaux », c’est objectivement la politique d’Emmanuel Macron et de son gouvernement qui est visée.

1/La hausse des prix de l’énergie crée des conditions extrêmement difficiles pour des millions de salariés, d’ouvriers, de travailleurs, de jeunes comme de retraités. Pour le chauffage au gaz ou à l’électricité, ce sont plus de 250 à 300 euros supplémentaires que chaque famille devra débourser. Et les augmentations n’en sont qu’à leur début. Pour se déplacer le coût de l’essence ou du diesel atteint des sommets…. Et ce n’est pas terminé!

2/Le gouvernement et certains écolos ont une justification toute simple. Le CO2, responsable des bouleversements climatiques, verra ses émissions d’autant plus diminuer, que les consommateurs iront moins à la pompe, utiliseront moins d’électricité et restreindront leur consommation de gaz. Donc ces augmentations des différents tarifs seraient bénéfiques.

3/ Les Français râlent. Il ne s’agirait donc que d’une bande d’égoïstes qui ne verrait que son petit bien être et ignorerait l’intérêt de la planète, la fameuse conversion écologique.

4/ Alors, assez d’essence, chaussez les patins à roulettes… Mais soyez à l’heure au boulot.
Ne chauffez plus, ou moins, vous verrez, vous aurez moins froid. Le gaz ? Moins de réchaud, vous aurez moins faim, c’est certain…. Etc…

Macronistes, éditorialistes, oligarchie se moqueraient de nous, s’y prendraient-ils autrement?

En réalité, ce gouvernement pique dans le porte monnaie des français, et tout est bon pour cela. Mais les français n’en peuvent plus.
Le 17 novembre un appel à manifester, à bloquer a été lancé. Du côté de la FI le discours n’est pas clair.
-Les français qui manifesteront auraient « de bonnes raisons de le faire ». C’est vrai.
-Les français qui ne manifesteront pas « auraient aussi de bonnes raisons », notamment l’appel de Marine le Le Pen qui soutient le mouvement. Mais si le thermomètre affiche -10° et si la responsable du FN affirme qu’il fait froid, faut-il absolument rétorquer qu’on crève de chaud?

Non, le 17 novembre répond à une exaspération légitime. Non seulement le gouvernement Macron fait les poches des français, principalement de ceux qui travaillent, mais en plus il liquide ou prévoit de liquider ce qui reste de lien social et est essentiel au fonctionnement de notre société: les services publics, les postes de fonctionnaires, la santé, la sécurité sociale, les communes, etc…

Dans ce contexte, si le 17novembre était le point de départ d’un mouvement d’ensemble de tous les mécontentements qui indiquent d’une seule voix à Emmanuel Macron et son gouvernement: Assez, ça suffit, basta et basta!

En un mot, si le 17 novembre était le point de départ d’un large mouvement populaire qui déciderait de solder ses comptes…



Jacques Cotta
Le 31 octobre 2018

 

Partager cet article


Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato