S'identifier - S'inscrire - Contact

A propos du coup d'Etat en Turquie.

Moins d'une semaine après l'échec du coup d'Etat militaire en Turquie, une chose est hélas claire et massive : c'est Erdogan qui mène un coup d'Etat contre toute démocratie en Turquie. → plus

Par Vincent Présumey • Internationale • Jeudi 21/07/2016 • 0 commentaires  • Lu 396 fois • Version imprimable

L’attentat de Nice, causes réelles et dangers prévisibles…

… Ou la « complicité » politique des « élites » dirigeantes.

Après le crime de masse commis à Nice Promenade des anglais, des certitudes plus contradictoires les unes que les autres ont été formulées d’heure en heure, de jour en jour, par les mêmes hommes politiques, commentateurs et « spécialistes du terrorisme » sur un ton ne souffrant aucune discussion. Chaque déclaration avait l’ambition de nous éclairer sur la personnalité du tueur, sur ses motivations, sur ses liens avec l’organisation terroriste internationale. → plus

Par Jacques Cotta • Actualités • Jeudi 21/07/2016 • 1 commentaire  • Lu 1683 fois • Version imprimable

Qui était l’homme au camion ?

Les médias enferment la réflexion sur les massacreurs entre psychologie et sociologie. Acte d’autant plus facile qu’il s’agit là de leur comportement général !

→ plus

Par Jean-Paul Damaggio • Actualités • Lundi 18/07/2016 • 0 commentaires  • Lu 440 fois • Version imprimable

Comment peut-on applaudir à ce nouvel asservissement des femmes ?

Ou pourquoi il est urgent de stopper l’islamisation de notre société.

A l’heure où un attentat a encore frappé la France, l’islamisme étend de plus en plus ses tentacules. Avant toute chose, faisons bien à nouveau la distinction entre racisme et islamophobie. Le raciste croit, de manière inepte, qu’il existe des races (alors que l’humanité n’est constituée que d’une seule espèce) et que certaines sont supérieures à d’autres. En l’occurrence que la race blanche est supérieure aux autres. On voit donc clairement qu’avec l’islamophobie il ne s’agit pas de cela. Ceux qui sont de mauvaise foi font accroire que l’on rejette l’islamisme parce que l’on rejette les Arabes. Ce serait tellement plus simple comme cela ! Mais non, l’islamophobie, comme son nom l’indique, c’est la peur de l’islamisme, telle qu’elle s’exprime face aux attentats, mais aussi telle qu’elle s’exprime face à sa volonté d’emprise sociale et politique. L’islamisme n’est pas seulement arabe, il est aussi indonésien, pakistanais, iranien, turc, etc. Donc pas question ici de racisme, mais de rejet d’un mode de vie qui est régressif. En effet, alors que les femmes partout dans le monde se sont battues, se battent encore pour être des humains comme les autres, voilà qu’un courant social et politique veut à nouveau les asservir davantage. J’entends déjà les bien-pensants de la bonne gauche et de l’extrême gauche affirmer qu’il s’agit là de la liberté individuelle et que si des femmes veulent se déguiser en fantômes, c’est parce qu’elles l’ont choisi, parce qu’elles sont pudiques, parce que c’est la tradition, parce qu’elles affirment ainsi leur liberté ! Balivernes ! Où est la liberté lorsque l’on fait des choix qui sont absolument dictés par le groupe auquel on appartient ? Où est la liberté dans certains quartiers de France quand les femmes « choisissent » de se voiler pour ne pas être considérées comme des putes ? Où est la liberté des femmes iraniennes quand la ville de Téhéran est contrainte d’embaucher 7 000 miliciens des mœurs pour contrôler qu’aucun cheveu de femme ne dépasse ? Si les iraniennes mettaient le voile librement, y aurait-il besoin que des hommes armés de bâtons ou de fouets se promènent dans la ville pour les menacer ? Quelle hypocrisie ! Quelle couardise ! Quant à la tradition, les femmes de Kaboul lui avaient tourné le dos dans les années 70 en portant des mini-jupes, comme celles de Tunisie ou de Turquie qui ne portaient pas le voile dans les lieux publics (décret de 1981 pour les premières, sous Ataturk puis dans les années 80 pour les secondes). La liberté est toujours émancipatrice, émancipatrice de l’effet des choses sur nous, émancipatrice de nos affects et elle est toujours affirmation de l’existence. Or où est la liberté lorsque l’on doit se dissimuler pour s’excuser d’exister ? Les femmes n’ont pas moins le droit à l’existence que les hommes et elles ont le droit d’exister comme elles l’entendent, elles n’ont de comptes à rendre qu’à elles-mêmes. Personne, qu’il soit homme ou femme d’ailleurs, n’a à leur imposer quoi que ce soit en matière de choix d’existence. Or aujourd’hui, l’idéologie comme toujours fait son chemin. La colonisation des consciences s’étend et prend chaque jour davantage d’ampleur. Nous acceptons de plus en plus de choses, inimaginables encore hier. Sur les réseaux sociaux on peut lire sans que personne ne s’en offusque vraiment que pendant le ramadan les hommes peuvent avoir des relations sexuelles à la nuit tombée avec leur(s) femme(s) et leur(s) esclave(s) ! Les filles arrivent voilées au collège, quand arriveront-elles voilées à l’école primaire ? Quel que soit leur âge, les filles/femmes sont des tentatrices. Dans un Center parc et autre aqualand, le burkini est autorisé (interdit au Maroc pour des questions d’hygiène ...), mais le string est interdit. A quand la police des mœurs en France ? Mais dans quel monde sommes-nous? Quel est ce cauchemar ? Quoiqu’on en dise, le voile est un signe de soumission et d’asservissement des femmes. Il ne faut pas l’accepter. Il faut refuser ces normes de comportement social régressives qui cherchent à s’imposer, ce n’est plus notre histoire. Il faut cesser de cautionner et de collaborer. Il faut relever la tête (nue !) et rejeter toutes les nouvelles normes de comportement qui ne sont pas libératrices. Chacun a le droit de croire en ce qu’il veut, mais personne n’a le droit d’imposer sa propre « complexion » aux autres. → plus

Par Marie-Pierre Frondziak • Actualités • Vendredi 15/07/2016 • 2 commentaires  • Lu 846 fois • Version imprimable

A Quito avec Dolores Padilla, la féministe

Par un merveilleux hasard de la vie nous avons croisé à Quito1, Dolores Padilla. Les amis des amis ne sont pas forcément des amis mais ce jour là, en rencontrant cette femme que nous ne connaissions pas, nous avons découvert que, de France à l’Equateur, des parcours humains peuvent emprunter les mêmes chemins. → plus

Par Jean-Paul Damaggio • Internationale • Vendredi 15/07/2016 • 0 commentaires  • Lu 239 fois • Version imprimable

La situation internationale à la lumière du sommet de l'OTAN de Varsovie

Le sommet de l'OTAN qui s'est tenu à Varsovie les 8 et 9 juillet dernier a été présenté dans les médias comme un sommet « de guerre froide », dominé par l'idée d'une nouvelle confrontation entre Etats-Unis et Russie, l'Europe étant embarquée du côté des Etats-Unis. Nous allons critiquer cette représentation, et l'analyse et la discussion de ce sommet sera l'occasion de traiter des grands axes de la situation internationale présente, du point de vue de la lutte de classe des exploités, qui auraient tout intérêt à lire plus souvent la prose des généraux, lesquels ne se privent pas d'écrire, même si bien entendu ils ne rendent pas tout public.

→ plus

Par Vincent Présumey • Internationale • Mercredi 13/07/2016 • 0 commentaires  • Lu 787 fois • Version imprimable

La prétendue islamophobie et la fonction politique des organisations islamiques

La dénonciation de l’islamophobie est devenue un lieu commun de toute une partie de la gauche et de la gauche radicale qui vient ainsi apporter son soutien au CCIF (comité contre l’islamophobie en France), cache-sexe de l’UOIF (l’union des organisations islamiques de France), elle-même très proche – pour ne pas dire plus – des « Frères musulmans », vieille organisation réactionnaire patronnée de longue date par la diplomatie des USA. Le thème de la dénonciation de l’islamophobie a été mis en circulation à partir de la prise du pouvoir par les ayatollahs en Iran : toute critique de cette variété d’islam particulièrement rétrograde et obscurantiste pratiquée par la contre-révolution cléricale iranienne était dénoncée comme « islamophobe » et l’islamophobie assimilée à une variante du racisme. Partie des États islamistes les plus réactionnaires (Iran, Arabie Saoudite, Qatar) la « lutte contre l’islamophobie » fait partie intégrante de la stratégie politique de conquête du pouvoir des diverses tendances de l’islam politique, une stratégie qui suppose l’extension du gouvernement des corps et des esprits dans les populations musulmanes de l’immigration dans les pays « démocratiques » (avec toutes les réserves qu’on y peut mettre). La lutte contre l’islamophobie a curieusement rencontré le soutien de toute une partie de la gauche, jadis laïque et favorable à l’émancipation des femmes. On y retrouve, par exemple, Philippe Marlière, éminent penseur de la « gauche de gauche » et professeur à Londres ; Edwy Plenel, ancien directeur du Monde, fondateur de Mediapart et promoteur de Tariq Ramadan, agent d’influence des frères musulmans ; une large fraction des Verts (dont la sénatrice Benbassa) ; une bonne partie du NPA et plusieurs organisations du PCF, sans oublier le clientélisme des élus PS ou LR. Pour tous ces gens, critiquer les entreprises islamiques de contrôle des populations immigrées, c’est être ennemi des musulmans, c’est bafouer la liberté religieuse et se faire le complice des racistes.

→ plus

Par Denis COLLIN • Actualités • Mardi 12/07/2016 • 1 commentaire  • Lu 8767 fois • Version imprimable

L’OTAN, pour quoi ?

Le sommet de l’OTAN qui s’ouvre à Varsovie commence par un déluge d’approximations et de contre-vérités, comme très souvent s’agissant de la Russie. La Russie est pointée comme l’adversaire menaçant. La guerre de l’information bat son plein. Quelques rappels s’imposent.

→ plus

Par Gabriel Galice • Internationale • Dimanche 10/07/2016 • 0 commentaires  • Lu 513 fois • Version imprimable

L'insupportable dérive islamophile de la gauche

Une insupportable complaisance envers l'islam envahit la gauche, y compris communiste, que plusieurs faits attestent. Elle tourne ainsi le dos à l'héritage des Lumières comme à celui de qui voulait libérer l'homme de la religion. C'est là une insupportable démission et de l'intelligence et de l'exigence, morale autant que politique, d'émancipation, qu'il est impératif de dénoncer.
→ plus

Par Yvon Quiniou • Actualités • Jeudi 07/07/2016 • 7 commentaires  • Lu 1115 fois • Version imprimable

Les peuples, l’impératrice et les roitelets

Lettre helvète: Après le Brexit

Les peuples, l’impératrice et les roitelets

Les éructations des Quatremer et autres kapos de l’empire n’y changeront rien : une fois encore, un peuple dit NON à cette Europe-là. Les « salauds de pauvres », les « vieillards » et autres « ignares » se rebellent contre le désordre néolibéral (néo-capitaliste serait plus rigoureux) sous pavillon étasunien, dont l’UE est une variante. Les discours sur « les jeunes britanniques  pro-européens » omettent que 64% des 18-24 ans et 42% des 25-34 ans se sont abstenus, ce qui ramène les partisans effectifs du IN, pour chaque groupe d’âges, à 26% et 36% http://www.les-crises.fr/brexit-l-arnaque-du-vote-des-jeunes Dans The Guardian, John Harris rencontre ce peuple de Collyhurst, que l’éligarchie pense comme une populace fourvoyée par des populistes : « If you’ve got money, you vote in, if you havn’t got money, you vote out. » http://www.theguardian.com/politics/commentisfree/2016/jun/24/divided-britain-brexit-money-class-inequality-westminster Un peu de matérialisme remet les idées en place. Le parti travailliste laisse apparaître un double clivage : entre les élus et les militants et, au sein des militants, entre composante populaire et néo-bourgeoisie surreprésentée. http://www.theguardian.com/politics/2016/jan/20/labours-new-members-mostly-wealthy-city-dwellers-leaked-report Une partie des milieux populaires s’est, ici comme ailleurs, refugiée dans l’abstention ou dans le UK Independence Party puisque les partis ouviers les ont abandonnés. Pour ne pas être aussi flou que nos détracteurs, précisons que le mot « Peuple » avec majuscule désigne le peuple politique, le Peuple-Nation, tandis que le « peuple » désigne l’ensemble des couches populaires, éligarchie exclue.

→ plus

Par Gabriel Galice • Internationale • Jeudi 30/06/2016 • 1 commentaire  • Lu 826 fois • Version imprimable
Plus d'articles (1071 articles sur 108 pages):

Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato

Calendrier

Juillet 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031