S'identifier - S'inscrire - Contact

Calendrier

Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Lorsque la gauche et la Macronie offrent le monopole de la laïcité au RN…

… Et font à l’occasion le jeu de l’islamisme politique.


Les faits se sont déroulés au sein du conseil régional de Bourgogne-Franche Comté pour ressurgir quelques jours plus tard en pleine séance parlementaire au Palais Bourbon. Le 11 octobre, une accompagnatrice scolaire, couverte d’un Hijab noir, pénètre dans le conseil régional où un conseiller, Julien Odoul, membre du RN, demande à la présidente socialiste d’intervenir pour obtenir que celle-ci ôte son foulard. L’élu argumente dans un brouhaha assourdissant: 
→ plus
Par Jacques Cotta • Actualités • Jeudi 17/10/2019 • 2 commentaires  • Lu 904 fois • Version imprimable

Lorsque l’ancien secrétaire général de FO, Pascal Pavageau, s’adresse à Emmanuel Macron…

… « Allo Jupiter, ici la terre », livre entretien avec Laurent Neumann, à lire sans tarder.


J’ai rencontré pour la première fois Pascal Pavageau en 2007. Secrétaire fédéral à la fédération FO de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services, il passait alors pour être un des meilleurs connaisseurs des services publics, galons gagnés dans le travail syndical théorique et pratique accompli pour démonter la RGPP, la Révision Générale des Politiques Publiques si chère à Nicolas Sarkozy. Je découvrais un homme sympathique, ouvert, direct. Les éléments qu’il me livrait confirmait sa réputation de fin connaisseur du sujet. Je n’étais pas adhérent de FO, et de l’extérieur donc, je percevais déjà celui qui pourrait donner dans les années à venir le souffle syndical nécessaire non seulement à sa centrale, mais à travers elle à l’ensemble du monde syndical. Je ne m’étais presque pas trompé. Elu secrétaire général de FO au congrès d’avril 2018, représentant l’espoir d’un monde syndical qui aurait besoin de toute son énergie et de sa détermination pour affronter les défis posés par le nouveau pouvoir d’Emmanuel Macron, il démissionnait de son poste six mois seulement après avoir pris ses fonctions, victime d’un coup de force de l’appareil qui en dit long sur l’état de la centrale, mais plus, sur l’état du syndicalisme en général.
→ plus
Par Jacques Cotta • Actualités • Lundi 14/10/2019 • 1 commentaire  • Lu 948 fois • Version imprimable

Quand les "campistes" perdent la boussole

Le conflit entre le sultan d'Ankara montre à nouveau que le "campisme" (idée que le monde se divise en deux camps) est une très mauvaise politique


 L’offensive de l’impérialisme ottoman contre les Kurdes fait à nouveau éclater la confusion qui règne dans les esprits quand tout principe moral, toute analyse politique ont été remplacés par le schéma binaire de la division du monde en camps, camps auxquels nous sommes sommés de tous bords de nous rallier. Par exemple, pour les uns, il y a le camp du bien, les USA, l’UE et leurs affidés et tous les autres font partie du camp du mal (Poutine et les Russes, la Chine, etc.) Pour les autres, le camp du bien est constitué par la Russie, le Chine et tous les ennemis d’Israël, les autres étant classés dans le camp du mal. Ainsi on voit aujourd’hui des gens soutenir de facto la Turquie contre les Kurdes au motif qu’Israël soutiendrait les Kurdes, ce qui serait le signe imparable de leur vilénie. Cette façon de voir, si bien partagée chez les « antisionistes » et autres « antiimpérialistes » patentés combine l’aveuglement sectaire et la bêtise. Il y a des gens qui ne voient que deux couleurs, le blanc et le noir et pas même le gris. Ils en font partie. Essayons de donner un aperçu de la situation concrète qui laisse peu de place au ratiocinations sectaires. → plus
Par Denis Collin • Internationale • Dimanche 13/10/2019 • 0 commentaires  • Lu 591 fois • Version imprimable

Voyage au pays judiciaire D’Erdogan…

… D’un pouvoir légitime à l’autoritarisme dictatorial.


Vous vous promenez à Istanbul et questionnez innocemment sur le président Recep Tayyip Erdogan, sa politique, son régime. Dans les lieux publics, la discrétion est de mise. Ce sont comme souvent dans tous les pays les chauffeurs de taxi qui se risquent à une réponse rapide. Chance, le mien baragouine l’anglais et les embouteillages donnent le temps de s’y reprendre. L’interlocuteur renvoie à des constructions récentes qui laissent peu de doutes sur le caractère mégalomaniaque de leur maitre d’oeuvre. L’aéroport inauguré il y a peu, un des plus fastueux du monde, avec ses colonnes et son sol de marbres, ses verrières et ses couloirs démesurés. La demeure présidentielle à Ankara de 200 000 mètres carrés, forte d’un millier de chambres, éclairées jour et nuit, à faire pâlir de jalousie notre roitelet jupitérien. Puis vient le palais de justice d’Istanbul, un des plus grands du monde… L’interlocuteur averti évoque des efforts titanesques pour donner une image de modernité, de grandeur et de respectabilité. Mais qu’en est-il en réalité?
→ plus
Par Jacques Cotta • Actualités • Mercredi 02/10/2019 • 0 commentaires  • Lu 1147 fois • Version imprimable

Extinction des Lumières

Pour une analyse de l’idéologie post-moderne en décomposition


et Engels s’en prenaient, aux alentours des années 1843-1846 à L’Idéologie Allemande et à ses diverses figures. Ils avaient de la chance, puisqu’il y avait un noyau commun à tous ces jeunes hégéliens contre qui ils rompaient des lances, l’idéalisme philosophique. Nous sommes, quant à nous, confrontés à une floraison – mais des fleurs peuvent être putrides – d’idéologies qui font mine de s’opposer au néolibéralisme dominant. La diversité est telle d’ailleurs qu’il faudrait parler des diverses idéologies, au pluriel et non de l’idéologie en général. Ces idéologies se présentent comme des doctrines soit religieuses, soit sociologico-philosophiques, soit politiques et visent des publics différents ; mais elles ont un point commun : la haine de la raison, la violence sectaire, la guerre contre toute forme d’universalisme et la perte du sens commun. De quoi s’agit-il ? → plus
Par Denis Collin • Débat • Lundi 30/09/2019 • 6 commentaires  • Lu 985 fois • Version imprimable

Vivent les Communes… suite

Un nouvel article de Jean-Philippe Immarigeon


Ce qui se passe ces jours-ci autour de la Chambre des Communes est, disons le mot, historique, pour les institutions britanniques qui vivent une véritable révolution constitutionnelle, mais aussi pour nous qui ne parvenons pas à nous dégager du carcan libéral et pédalons avec une Constitution désormais sous soins palliatifs.

→ plus
Par Jean-Philippe Immarigeon • Internationale • Jeudi 26/09/2019 • 6 commentaires  • Lu 782 fois • Version imprimable

La grande transformation

Pourquoi il faut et on peut changer aussi les procès de travail et le système des besoins


Ceux, dont je suis, qui pensent que le système capitaliste est devenu insoutenable du fait de l’ampleur sans précédent des inégalités de revenus et de patrimoines qu’il génère, de la soumission accrue du travail qu’il produit en le réduisant à un simple coût, de son action sur le climat, des innombrables dommages qu’il cause aux écosystèmes, de son entreprise de destruction subreptice des formes les plus élémentaires de la démocratie, s’interrogent sur la manière de le remplacer par un système successeur. En outre, sa logique est manifestement intenable à long terme : l’accumulation ne peut être infinie, les dettes ne peuvent s’accroitre sans aboutir à des krachs, les crises de surproduction deviendront de plus en plus insurmontables. Nous y reviendrons. Mais il est tout aussi essentiel d’interroger l’autre face du procès de valorisation capitaliste : les procès de travail qu’il met en œuvre, et, au-delà, le système des besoins qu’il induit.

→ plus
Par Tony Andréani • Actualités • Mardi 24/09/2019 • 0 commentaires  • Lu 1205 fois • Version imprimable

Climat et lutte des classes


Une jeune fille de seize ans est propulsée pour donner des leçons à la Terre entière. Un ministre de l’éducation nationale propose d’élire dans chaque classe des délégués « climat ». Il est entendu que, le vendredi, les lycéens peuvent sécher les cours : ils manifestent contre le réchauffement climatique. Les médias reprennent en chœur le refrain du réchauffement. Une jeune fille est interrogée : pour lutter contre le réchauffement climatique, elle ne mange plus de viande mais des amandes et des graines de courge. Les « animalistes » proposent d’en finir avec l’élevage qui réchauffe le climat. On débite sans relâche le même flot de demi-vérités, de grossiers mensonges et de franches idioties. → plus
Par Denis Collin • Actualités • Dimanche 22/09/2019 • 1 commentaire  • Lu 1771 fois • Version imprimable

Au cœur des Urgences  :l’hôpital public au déchocage collectif


 Le 12 septembre 2019, 252 services d’urgences sont en grève sur tout le territoire français ayant rejoint le Collectif InterUrgences créé par une cinquantaine de paramédicaux il y a six mois, l’agression de trop à l’hôpital Saint-Antoine ayant fait office de détonateur à ce mouvement inédit.
→ plus
Par Elisabeth Dès • Actualités • Dimanche 22/09/2019 • 0 commentaires  • Lu 1631 fois • Version imprimable

Unité pour la défense des libertés publiques


 Il ne se passe pas une journée sans que l’actualité ne nous donne l’occasion de nous indigner ou de nous effrayer tant est inquiétante l’évolution de notre pays non pas seulement sur le plan économique, ou sur celui des droits sociaux, mais tout simplement sur le plan de la plus élémentaire démocratie. La manipulation de la justice à des fins purement politiciennes comme on l’a vu avec la perquisition et le procès intenté à Jean-Luc Mélenchon et ses camarades n’est qu’un événement saillant parmi tant d’autres. Ici c’est un homme jeté en garde à vue pour 48 heures pour s’être manifesté avec un homard en papier mâché peint en rouge. Il n’a du son salut qu’au juge d’instruction qui a refusé de suivre le procureur. Ailleurs, c’est un militant condamné à 68 € pour avoir fait signer pour le référendum sur ADP. On a eu les violences et la répression aveugle contre les gilets jaunes, les restrictions à n’en plus finir du droit de manifester, la mort de Steve pendant la fête de la musique, on a un ministre et un président qui couvrent toutes les « bavures policières, et la liste est interminable, sans oublier la loi « contre la haine » qui élargit considérablement le champ du délit d’opinion. Pour compléter le tableau, la plus grande partie de la presse est aux ordres et les médias publics concurrencent sévèrement le Pravda de l’époque soviétique. → plus
Par Denis Collin • Actualités • Samedi 21/09/2019 • 1 commentaire  • Lu 1128 fois • Version imprimable

Mexique : qui est Epigmenio Ibarra ?


Il semble que le Mexique entre un peu dans notre actualité. Bien peu cependant celui des journalistes assassinés ! Edgar Alberto Nava Lopez. vient d’être éliminé, son corps jeté sur des ordures à Zacatepec, Morelos. Le Mexique vient ainsi de devenir le pays le plus dangereux au monde pour les journalistes (1/3 des assassinats du monde !) et l’impunité reste de rigueur. C’est le neuvième mort de l’année ! → plus
Par Jean-Paul Damaggio • Actualités • Mardi 17/09/2019 • 0 commentaires  • Lu 824 fois • Version imprimable

Lettre ouverte de Jean Ferrat à Mouloud Aounit

écrite en 2006 ...


Parce que la complaisance à l'égard de l'islamisme et l'offensive d'une certaine partie de "la gauche" contre la laïcité ne datent pas d'hier, nous publions ce document intéressant de Jean Ferrat signifiant sa rupture avec le MRAP précisément sur cette question. Jean Ferrat, l'auteur de cette très belle chanson "Ma France", celle de 36 à 68 chandelles.
→ plus
Par la-sociale • Actualités • Mardi 17/09/2019 • 2 commentaires  • Lu 1027 fois • Version imprimable

Action et réaction…

… Loi de la physique et de la politique.


En toute logique, Emmanuel Macron a pris l’initiative de l’action en cette rentrée politique de septembre. A Biarritz, durant le G7, entre tirage de portrait avec les grands de ce monde et amabilités délivrées avec le président du Brésil Bolsonaro concernant Madame, le président de la République a confirmé ses intentions comme s’il se trouvait en terrain vierge, face à une population impatiente de voir les « réformes » se poursuivre, comme si l’été, pourtant marqué par des mobilisations renforcées de semaine en semaine dans tous les hôpitaux de France à partir des urgences, avait constitué une trêve salutaire. → plus

Référendum sur la privatisation d'ADP: l'appel de la Roya


Vidéo: l'appel des citoyens de Breil sur Roya

Solidarité avec Henri Pena-Ruiz


 La violente polémique déclenchée contre Henri Pena-Ruiz lors des journées d’été de la France Insoumise (AMFIS) n’est pas du tout un événement secondaire mais bien un révélateur non seulement de l’état de LFI, deux ans et demi après son grand succès présidentiel, mais aussi du pays tout entier. Invité pour parler de la laïcité (une question dont il est le spécialiste incontesté), Henri Pena-Ruiz a déclaré le « droit d’être islamophobe », expression qui, sortie de son contexte, lui a valu des déchaînements de haine, des attaques odieuses en « racisme », non seulement dans les milieux traditionnels de l’islamisme et des gauchistes pro-islam (« indigènes » de la République et groupes voisins) mais aussi dans les rangs de LFI. Le communiqué tarabiscoté de la direction de LFI, derrière de fières paroles (« un mouvement farouchement républicain, laïque et antiraciste ») est un chef-d’œuvre d’hypocrisie et un coup de poignard dans le dos d’Henri Pena-Ruiz, dont l’intervention est minimisée et dont surtout LFI se distancie nettement donnant raison sur le fond aux adversaires de Pena-Ruiz : « Dès lors, il est clair que l’expression « nous avons le droit d’être islamophobes, cathophobes ou athéophobes » peut heurter. C’est pourquoi ce n’est pas ainsi que, pour notre part, nous formulons les choses. Du fait de sa signification contestée, nous n’utilisons pas le terme « islamophobie » pour désigner et combattre le racisme envers les personnes musulmanes. Mais nous ne disons pas non plus, ni ne défendons l’idée, que nous avons le droit d’être islamophobes. » La suite est tout aussi tartuffe : on condamne la violence des attaques contre Pena-Ruiz mais pas le fond : « Nous ne doutons pas qu’il n’y a aucune volonté chez Henri Peña-Ruiz de justifier les attaques inacceptables à l’encontre des personnes de confession musulmane dans notre pays. Nous ne l’aurions pas acceptée, comme nous ne pouvons pas accepter les insultes et les menaces qui ont suivi, envers lui comme envers quiconque. Le débat démocratique auquel nos AMFiS ont l’ambition de contribuer, y compris en assumant des désaccords ou des différences d’approche, doit toujours se mener sereinement, sans anathème, insulte ou menace. » Quant à Jean-Luc Mélenchon, son silence sur cette affaire est assourdissant. → plus
Plus d'articles (1496 articles sur 100 pages):

Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato

Calendrier

Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031