S'identifier - S'inscrire - Contact

« Troisième forum anti-Euro » de Chianciano Terme…

… l’occasion de travaux riches rassemblant des forces présentes dans toute l’Europe.

Du 16 au 18 septembre s’est tenu le troisième forum international pour la rupture avec l’UE et la sortie de l’Euro à Chianciano Terme en Italie. Etaient présents une série de groupes ou d’organisations de la plupart des pays européens[1], venus échanger notamment sur les perspectives ouvertes au lendemain du Brexit. Pour la France le Pardem était représenté en tant que parti, comme en tant qu’association. Nous retranscrirons ultérieurement les interventions qui ont été prononcées.

→ plus

Par Jacques Cotta • Actualités • Jeudi 29/09/2016 • 0 commentaires  • Lu 217 fois • Version imprimable

Effondrements… (1)

Encore un effort pour redevenir vraiment républicains

La situation politique, sociale et économique du pays s’aggrave de jour en jour, non pas nécessairement par des événements visibles qui frappent les esprits – deux mois sans attentat, c’est le calme – mais parce qu’il semble que ni les dirigeants ni les simples citoyens n’ont plus aucune prise sur leur propre destinée. Et ce n’est pas l’examen de la situation internationale qui va nous rassurer. Comme le rapporte un analyste du Monde Diplomatique (septembre 2016), la question de la possibilité d’une guerre classique – mais avec possibilité d’emploi de l’arme nucléaire – est mise à l’ordre du jour des états-majors et des cercles dirigeants des « grands de ce monde ». Y compris sur le théâtre européen. Le « monde occidental » ne manque pas d’ennemis : la Russie fait un commode épouvantail, mais la question de la Chine est toujours en arrière-plan. Dès lors les scénarios des séries de science-fiction deviennent des possibles à envisager. → plus

Par Denis Collin • Actualités • Dimanche 25/09/2016 • 0 commentaires  • Lu 588 fois • Version imprimable

Lettre ouverte au général DE GAULLE : Les « Primaires », du tragique au comique…

… Ou pourquoi mieux vaut s’adresser au bon dieu qu’à ses saints.

Monsieur, Vous ne m’en voudrez pas de vous appeler ainsi, négligeant le grade auquel vous avez droit. Monsieur donc, c’est en effet à vous que me fait irrésistiblement penser le spectacle politique actuel auquel se livrent vos héritiers de droite, comme de gauche. Et c’est d’un certain point de vue pour vous en remercier, car en ces temps moroses il n’est pas beaucoup d’occasions de sourire, même si parfois c’est le caractère tragique de la situation qui y pousse. → plus

Par Jacques Cotta • Actualités • Mercredi 21/09/2016 • 0 commentaires  • Lu 480 fois • Version imprimable

L’Europe peut-elle changer ?

Le Brexit a été un coup de tonnerre dans un ciel qui n’était déjà plus serein. Voilà que l’Union européenne n’apparaissait plus nécessaire, ni désirable, dans la deuxième puissance économique de cette Union, la détentrice d’un siège au Conseil de sécurité, d’un arsenal nucléaire et d’un puissant appareil militaire. Il y aurait eu de quoi faire réfléchir les eurocrates et même les pousser à une révision déchirante de leurs certitudes. Il est intéressant de voir comment ils ont réagi et combien sont encore peu nombreux les responsables politiques qui en ont conclu qu’il fallait changer de fond en comble cette Union. → plus

Par Tony Andréani • Actualités • Dimanche 18/09/2016 • 0 commentaires  • Lu 663 fois • Version imprimable

NVB : Agir contre la République

Un article de Fatiha Boudjahlat

Lors de sa conférence de presse de rentrée, moment solennel, la Ministre Vallaud-Belkacem a tenu des propos sur lesquels il faut revenir: « L’école idéalisée de la IIIe République était-elle juste ? Capable de transmettre un attachement sincère aux valeurs républicaines, comme l’Histoire l’a montré en 1940 ? ». Derrière cette seconde phrase mal construite, dans l’ellipse vertigineuse de 60 ans et la dilution du contexte européen et mondial, se trouve toute l’idéologie indigéniste et misérabiliste à l’œuvre au Ministère de l’Education Nationale et dans la gauche socialiste.
→ plus

Par Fatiha Boudjahlat,secrétaire nationale du MRC à l'éducation • Actualités • Vendredi 09/09/2016 • 4 commentaires  • Lu 2370 fois • Version imprimable

La revue la Sociale propose de travailler à des états généraux de refondation de l’instruction publique,

par Robert Duguet

 Nous reprenons ici la réaction de Robert Duguet à notre proposition d'états généraux. Tous ceux de nos lecteurs qui veulent intervenir sur le sujet et proposer leur contribution ou leur témoignage seront les bienvenus.


L’initiative de la revue proposant des états généraux pour la refondation de l’instruction publique me parle sérieusement : je ne sais pas, cher Denis Collin, si nous arriverons dans la situation actuelle à réaliser une telle initiative, ce que je sais c’est qu’il faut faire quelque chose.

Notre génération, celle qui a eu 20 ans en 1968, qui a forgé sa pensée théorique dans le trotskysme de la décennie 1970-1980, a subi avec la montée au pouvoir de François Mitterand et du parti d’Epinay une défaite majeure. Dès les lendemains de l’élection présidentielle de mai 1981, les attaques contre l’enseignement public vont redoubler en intensité : la « gauche » ouvre les écluses et accentue les réformes réactionnaires de démolition de l’école que la droite ne parvenait pas à faire passer. Le rapport Legrand de réforme des collèges centré déjà sur le projet d’établissement particulariste et l’interdisciplinarité n’était déjà pas autre chose que le brouet infâme que nous sert aujourd’hui la politique de Najat Vallaud-Belkacem. Aux réformes réactionnaires du collège (Legrand) et du lycée (rapport Prost) se joint l’offensive antilaïque de la loi Savary qui converge avec la défaite du camp laïque en 1984. En 1982 la hiérarchie catholique par la voix de monseigneur Lustiger salue la loi de décentralisation administrative, dite loi Defferre, qu’elle déclare conforme au principe de subsidiarité de l’église catholique. Les défenseurs de l’enseignement public que nous sommes, qui nous définissons d’abord comme laïques, c’est-à-dire attachés à un système d’organisation politique de la cité, indépendant de toute emprise religieuse ou communautaire sur l’école et l’état, avons subi une défaite majeure dont nous ne sommes pas encore aujourd’hui relevés. C’est sous le mitterandisme que tout le réseau laïque organisé autour du CNAL et de la défunte FEN sera délibérément démoli : le parti d’Epinay, construit sur l’alliance entre les restes de la SFIO d’un côté et les secteurs venus de la gauche de l’église catholique (Vie Nouvelle, ACO…), et les cadres syndicaux essentiellement de la CFDT, accomplira son véritable projet, dont on peut juger aujourd’hui des résultats. L’affaire venait de loin : en 1972 le colloque du CNAL, qui voit la CFDT et plusieurs organisations de la gauche de l’église entrer dans le cartel d’organisations le soutenant, prend une position qui tourne en fait le dos au mot d’ordre de 1960 « fonds publics à école publique, fonds privée à école privée ! » Le mot d’ordre de nationalisation laïque de l’enseignement c’est déjà le projet de service unifié laïque de la loi Savary, qui définit le projet religieux ou privé comme concourant au service public.

Je pense qu’à la question de la refondation de l’instruction publique est liée la question de la laïcité de l’école et de l’Etat. Cette discussion a eu lieu dans les années 1980, des intellectuels ont écrit des livres en défense de l’enseignement public, de la construction du citoyen qu’il permet, de la liberté absolue de conscience, de la laïcité. Sommes-nous dans une situation où nous pouvons panser les blessures et repartir au combat ? Je le souhaiterais. En tout cas cela mérite discussion.



Par la-sociale • Actualités • Mercredi 07/09/2016 • 0 commentaires  • Lu 359 fois • Version imprimable

L'après Dilma

La destitution de Dilma Rousseff par le Sénat conservateur ferme le cycle qui a commencé avec l’arrivée au pouvoir de Luiz Inacio Lula da Silva le 1er janvier 2003. Rappelons que le Parti des Travailleurs a toujours été minoritaire et a donc gouverné par des alliances avec des partis plus ou moins de droite, perdant au fil des années son aile gauche incapable de faire surgir une alternative.

→ plus

Par Jean-Paul Damaggio • Internationale • Mardi 06/09/2016 • 0 commentaires  • Lu 411 fois • Version imprimable

Construire des états généraux pour l'instruction publique

S'opposer aux réformes qui détruisent l'école

Après la réforme du collège, cette opération sans précédent de destruction de l’instruction, M. Hollande vient d’annoncer une nouvelle attaque avec la réforme du lycée qui doit être la prochaine étape … pour ce gouvernement ou le suivant ! C’était sa manière à lui de contribuer à la rentrée de classes.

→ plus

Par la-sociale • Actualités • Jeudi 01/09/2016 • 2 commentaires  • Lu 827 fois • Version imprimable

Combattre le racisme, combattre l’islamisme

[Pascal Morsu est militant du NPA. Il s'exprime ici à titre personnel]

Une nouvelle provocation

L’apparition de l’accoutrement dit du burkini a une nouvelle fois mis sur le devant de la scène la question de l’attitude des progressistes face à la pression fondamentaliste.

Les faits sont connus. Un nouvel habit a été mis sur le marché par les trusts de l’habillement. Ce burkini a « l’avantage » de permettre d’éviter d’exposer l’essentiel de son corps.

Le choix de porter un tel vêtement n’a rien de fortuit, contrairement à ceux qui nous disent qu’il s’agirait là « d’un vêtement comme un autre » (E. Plenel). Il s’agit d’un acte politique, de ralliement à des idéologies machistes, obscurantistes. Et peu importe que le port de cet habit soit contraint ou volontaire, ça ne change strictement rien au caractère profondément réactionnaire du message sous-jacent.

→ plus

Par Pascal Morsu • Actualités • Samedi 27/08/2016 • 4 commentaires  • Lu 3619 fois • Version imprimable

Ecole: La pire de toutes les réformes

Pourquoi la destruction de l’instruction publique est devenue l’objectif essentiel des gouvernements de la Ve république ?

Voilà plus d’un demi-siècle que l’instruction publique dans notre pays vit au rythme effréné des « réformes ». Officiellement, il s’agit de promouvoir plus d’égalité, plus de « démocratie » dans un système réputé élitiste. En réalité, il s’agit non seulement de la destruction de l’instruction publique, car à notre époque d’extinction des Lumières, un public instruit est non seulement inutile mais même nuisible à la bonne marche des entreprises et des petites affaires gouvernementales, mais encore de l’existence même de la culture, de la « grande culture », qui est incompatible avec l’existence du « capitalisme tardif », de ce « capitalisme absolu » qui s’empare méthodiquement du contrôle des âmes comme de celui des corps.  → plus

Par Denis Collin • École • Mardi 16/08/2016 • 3 commentaires  • Lu 4062 fois • Version imprimable
Plus d'articles (1084 articles sur 109 pages):

Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato

Calendrier

Septembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930