S'identifier - S'inscrire - Contact

Après le coup d’Etat perpetre contre le peuple grec, quelques leçons à en tirer

Ce qui vient de se passer, avec le dernier ultimatum adressé à la Grèce par le Sommet européen de la zone euro du 12 juin, est d’une gravité exceptionnelle, qui nous oblige à revoir, si critiques qu’elles aient pu être, toutes nos vues sur l’Union européenne.  → plus

Par Tony Andréani • Internationale • Dimanche 26/07/2015 • 2 commentaires  • Lu 334 fois • Version imprimable

Panzerfinanz et dette grecque

La chancelière Merkel domine la scène européenne. Elle est flanquée du ministre des finances Wolfgang Schäuble, rouage essentiel du parti démocrate-chrétien et de la machinerie étatique allemande. Sous Helmut Kohl, il orchestra le bradage de l’économie est-allemande. Ministre de l’intérieur du gouvernement Merkel I, ses propositions anti-terroristes (dont la mise en cause de la présomption d’innocence…) et la justification de Guantanamo firent sa réputation d’intraitable. Le SPD n’est pas en reste, Sigmar Gabriel pratiquant lui aussi la violence verbale. La logique financière allemande est autant conforme au dogme de l’ordo-libéralisme qu’aux intérêts d’une population vieillissante dont il faut assurer les retraites indexées sur les marchés. Double bénéfice au demeurant puisque la pauvreté imposée à l’Europe du Sud condamne à l’émigration des jeunes formés, diplômés, qui vont régénérer à moindre coût l’économie et la population allemandes.

→ plus

Par Gabriel Galice • Internationale • Vendredi 17/07/2015 • 0 commentaires  • Lu 330 fois • Version imprimable

Crise au POI

Un évènement important est en train de se produire, que ses protagonistes veulent discret, privé en quelque sorte, ce qui n’est pas admissible : le Courant Communiste Internationaliste du POI (Parti Ouvrier Indépendant), issu de l’ancien PCI-OCI (Parti Communiste Internationaliste, Organisation Communiste Internationaliste) est en train d’éclater.

Nous allons présenter sommairement les faits tels qu’on peut les discerner, mais auparavant répondons à ces deux questions : pourquoi cet évènement si discret pour l’instant est-il réellement important et pourquoi est-il inadmissible qu’il reste confidentiel ?

L’évènement est important d’abord parce qu’il ne s’agit pas de n’importe quel courant politique. Le CCI du POI est, quoi qu’on en pense, l’héritier direct du PCI constitué en 1944, section française de la IV° Internationale dont il a été exclu en 1951 parce qu’il ne voulait pas placer ses militants les plus connus et ses syndicalistes dans le PCF, quitte à se renier, pour participer à la 3° guerre mondiale dans le camp soviétique.

Cette organisation a été, pour le meilleur et le pire, la plus importante organisation dite « d’extrême-gauche » (une appellation qu’elle n’apprécie pas) dans la seconde partie des années 1970, et de loin, en France.

→ plus

Par Vincent Présumey • Actualités • Lundi 13/07/2015 • 0 commentaires  • Lu 688 fois • Version imprimable

La Grèce et l’absurde

Tout laissait penser à un sursaut salvateur pour tous les peuples d’Europe venant de Grèce. Les conditions étaient requises. Et pourtant…

L’offensive grecque au compte du peuple grec d’abord, mais aussi de tous les peuples d’Europe, aura donc fait long feu. Mais comment et pourquoi une telle issue ? Alors que le peuple grec à plus de 60% avait répondu clairement NON à un nouveau plan d’austérité, comment et pourquoi Alexis Tsipras, le leader de Siriza chef du gouvernement, a-t-il accepté un plan qui globalement va au-delà des exigences les plus folles de la Troïka, l’UE, la BCE et le FMI. Acceptation du recul de l’âge de la retraite à 67 ans, reprise des privatisations d’entreprises publiques qui étaient bloquées depuis son arrivée au pouvoir, augmentation de la TVA, etc.… Comment et pourquoi ? L’explication qui se veut complaisante avec la « gauche de la gauche » grecque tient en quelques mots : il fallait nous dit-on « éviter la sortie de l’Euro ». Donc tout accepter des exigences de la Troïka avec un semblant de négociation pour permettre à chacun, Tsipras en Grèce, Merkel en Allemagne, de sauver la face. S’il fallait encore démontrer l’incompatibilité existante entre les aspirations des peuples qui désirent vivre simplement et dignement et l’appartenance à l’UE et à l’Euro, la Grèce viendrait tragiquement tomber à pic ! Il n’y aurait donc aucune solution autre que le corset étouffant de l’Euro ? Aucune solution autre que l’abandon de toute souveraineté au profit du capital financier, dont les crises successives indiqueraient la fin de l’histoire ? Avec  ces questions et l’esquisse de réponses qui méritent sans aucun doute discussion, il n’est pas inutile de passer au crible la politique affirmée par les institutions internationales et par toutes les forces, de « gauche » comme de « droite », et de tenter d’en dégager, à la lumière grecque, la véritable nature.

→ plus

Par Jacques Cotta • Actualités • Samedi 11/07/2015 • 5 commentaires  • Lu 1095 fois • Version imprimable

Jack Dion lu par Martelli

J'ai, à sa sortie, présenté le livre de Jack Dion Le mépris du peuple que Roger Martelli vient d'évoquer sur le site de Regards : Dans Le mépris du peuple.

→ plus

Par Jean-Paul Damaggio • Bibliothèque • Samedi 04/07/2015 • 0 commentaires  • Lu 336 fois • Version imprimable

Grèce: État d'urgence

Ne nous y trompons pas: les déchaînements de haine contre Syriza ont un sens. Schultz, le président "socialiste" du prétendu "parlement européen" appelle à en finir avec "l'ère Syriza" et demande le renversement de Tsipras pour le remplacer par un gouvernement de technocrates. Leur but à tous: c'est le coup de force contre le peuple grec et contre la démocratie. Quel que soit le résultat du référendum, la situation va se tendre encore plus. Et alors tout est possible. Le capital financier ne plaisante pas quand ses intérêts fondamentaux sont en jeu. On se souvient comment la CIA et les forces armées grecques avaient organisé l'assassinat du député Lambrakis et renversé la démocratie pour lui substituer une dictature militaire féroce (voir le film "Z" de Costa-Gavras). Sous des formes différentes, un scénario de ce genre est en train de se mettre en place. Si Tsipras ne capitule pas - mais s'il capitule, il est politiquement mort -, on trouvera les moyens de s'en débarrasser. Et à la manœuvre on trouve en tête les "socialistes" européens, les Schultz et les Sapin (menteur invétéré), les descendants des assassins de Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht. La droite, qui vient de rendre hommage au "souverainiste" Pasqua n'est pas en reste contre le "démagogue populiste" Tsipras et veut faire rendre gorge au gouvernement grec. Des gens qui ont fait croître la dette française de 600 milliards sont évidemment bien placés pour donner des leçons.
→ plus

Par la-sociale • Internationale • Vendredi 03/07/2015 • 4 commentaires  • Lu 483 fois • Version imprimable

Avec le peuple grec : unité pour dire NON à l’austérité, à la dette “publique” et aux “institutions”, dans toute l’Europe !

La décision du premier ministre grec et dirigeant de Syriza, Alexis Tsipras, de soumettre à un référendum les dernières injonctions du club des créanciers, appelé « les institutions » (Commission européenne, Banque centrale européenne, Fonds Monétaire International), a été accueillie par un rugissement de haine antidémocratique par M.M. les « autorités européennes ». Feignant de prendre cette annonce pour un « coup de théâtre », leur réaction a consisté, sans délai, à proclamer qu’il n’y avait aucun accord, ce qui est une claire menace que la BCE bloque tout prêt financier à la Grèce à l’échéance du mardi 30 juin, de façon à la contraindre au « défaut » envers le FMI, et à asphyxier tout fonctionnement de l’Etat en stoppant dans les prochains jours le roulement des titres de dette publique permettant de payer au jour le jour salaires des fonctionnaires et pensions, et en poussant les banques grecques à geler toute sortie de fonds de façon à provoquer par anticipation une panique dés maintenant. Ceci à la réunion des ministres des Finances de la zone euro, d’où le représentant du 19° pays membre, le ministre grec Varoufakis, fut purement et simplement expulsé !
→ plus

Par Vincent Présumey • Internationale • Dimanche 28/06/2015 • 0 commentaires  • Lu 529 fois • Version imprimable

Capital et religion.

IIe partie

Religions, État, laïcité : le premier problème qu’il nous faut intégrer, c’est que ces trois objets ne sauraient être analysés si l’on ne fait pas intervenir le quatrième personnage, qui s’insinue par dedans, par dehors, par-dessous, par-dessus et par le travers, je veux parler du capital. → plus

Par Vincent Présumey • Débat • Lundi 22/06/2015 • 0 commentaires  • Lu 666 fois • Version imprimable

Quelques considérations générales pour introduire une série de réflexions sur les rapports entre religions, Etats et laïcité.

« L’ignorance n’a jamais servi de rien à personne » (maxime de Karl lorsqu’il était fâché ; provient de Spinoza, Ethique, I, appendice, critiquant ceux qui « se réfugient dans la volonté de Dieu, cet asile de l’ignorance »)

 

 

Le présent article introduit une série d’articles de réflexions et d’analyses que je soumets à propos des rapports entre religions, Etats et laïcité.

 

Religions, Etats, laïcité : aborder ces sujets, dans le premier quart du XXI° siècle, reste extrêmement risqué. Dans un certain nombre d’Etats, le simple fait de contester que l’Etat ait le droit ou le devoir d’employer son pouvoir à imposer des dogmes religieux et des pratiques de vie quotidienne que ces dogmes sont supposés exiger, est dangereux, physiquement et corporellement dangereux, et ceci non pas seulement en Arabie saoudite, Iran et autres pays où les Etats prétendent appliquer la charia, mais en Myanmar (Birmanie) bouddhiste, dans de nombreux territoires des Etats-Unis d’Amérique du Nord où c’est l’ « opinion publique » organisée en groupes de pression dominants qui vous poursuivra de sa vindicte, sans oublier bien des pays catholiques comme l’Irlande  -ou du moins l’Irlande d’il y a peu car le peuple est en train de changer cela-, sans oublier la Russie orthodoxe, les soi-disant « Républiques populaires » du Donbass et de Louhansk où l’orthodoxie est d’Etat, sans oublier l’Inde où l’actuel premier ministre fut autrefois un chef violent des milices hindoues, sans oublier plusieurs régimes où liberté religieuse et liberté de conscience existent dans la constitution et dans les lois, mais pas forcément, pas toujours et pas partout dans la réalité ; sans oublier non plus la Chine, on y reviendra, où l’Etat n’a pas de religion mais a son avis sur la moralité de chaque citoyen, ou plutôt de chaque sujet. Les lois réprimant tel ou tel comportement sexuel et les lois, ainsi que les pratiques et coutumes, infériorisant les femmes, ont encore une prévalence géographiquement majoritaire sur la planète et toutes s’appuient sur les religions.

→ plus

Par Vincent Présumey • Débat • Lundi 15/06/2015 • 0 commentaires  • Lu 696 fois • Version imprimable

Du bon usage du libéralisme

Ou en quel sens nous ne pouvons pas ne pas nous dire libéraux

Le titre que je donne à ces réflexions n’est nullement de la provocation. Sinon une provocation à réfléchir sérieusement à l’usage des mots dans le débat politique et philosophique actuel. Le mot « libéralisme », en bien ou en mal, est utilisé en tant de sens différents qu’il finit pas ne plus faire sens. Il en va de même avec l’antilibéralisme. Voilà déjà une dizaine d’années, dans Revive la République (éditions Armand Colin), j’avais montré que les libéraux ne l’étaient guère et que les antilibéraux étaient souvent très libéraux. Orwell, dans 1984, expose comment la domination totalitaire doit nécessairement s’accompagner d’une perversion de l’usage du langage, de la « double pensée » et de la suppression des mots qui permettaient de formuler de « mauvaises pensées ». Sous la domination du prétendu libéralisme euro-américain, nous sommes aujourd’hui dans une configuration tout à fait orwellienne. Ce que je vais essayer de montrer derechef. → plus

Par Denis COLLIN • Actualités • Vendredi 12/06/2015 • 0 commentaires  • Lu 846 fois • Version imprimable
Plus d'articles (960 articles sur 96 pages):

Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato

Calendrier

Juillet 2015
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031