S'identifier - S'inscrire - Contact

Spectacle présidentiel: acte II

Après le ralliement de Bayrou à Macron, les choses s'éclairent...

Ainsi les choses commencent à se mettre en place. La succession de Hollande devrait se faire sans rupture de continuité autour de l’opération Macron. Tout cela n’a sans doute pas été combiné par avance, mais chacun retrouve sa place. Fillon a été suffisamment carbonisé, inutile d’en rajouter – il s’est carbonisé tout seul et nul doute que les officines de l’Élysée y ont joué leur rôle. Une partie de ses troupes n’a aucun envie de faire campagne pour lui. Une autre partie s’est radicalisée sur une ligne anti-Etat parfaitement absurde. Et surtout Fillon fait le plein des voix chez les retraités aisés et plutôt catholiques, ce qui aura du mal à faire un majorité.

→ plus

Par Denis Collin • 2017: Libre discussion • Vendredi 24/02/2017 • 1 commentaire  • Lu 441 fois • Version imprimable

Equateur : Lenin face à Stalin !

Le parti Alliance Pais a désigné Lenin Moreno pour succéder à Rafael Correa. Tout indique à une semaine du scrutin qu'il peut être élu ce qui change de la tendance générale aux Amériques. Les affaires de corruption ne sont pas absentes du pouvoir en place mais restent sous contrôle avec des mesures rapides. La droite divisée entre Cynthia Viteri et Guillermo Lasso a des difficultés (l'argument majeur c'est comme toujours la baisse des impôts). Par contre, ce pouvoir de gauche a une forte contestation sur sa gauche. Je l'ai déjà évoquée dans cet article : ICI ou ICI. → plus

Par Jean-Paul Damaggio • Internationale • Mercredi 15/02/2017 • 0 commentaires  • Lu 198 fois • Version imprimable

Najat avait vu juste !

Au lendemain du vote final de l’Assemblée Nationale sur la loi dite « mariage pour tous », la ministre Najat Vallaud-Belkacem se félicitait publiquement de cette loi. Face à la contestation de rue qui avait vu le jour, elle déclarait : celles et ceux qui contestent cette loi pourront toujours s’exprimer à l’occasion des futures consultations électorales. Reconnaissons à la ministre cet éclair de lucidité !

→ plus

Par Jean-Louis Ernis • Actualités • Mercredi 15/02/2017 • 0 commentaires  • Lu 340 fois • Version imprimable

Hamon, Ha NON !

Et si on regardait les éléments principaux du programme pour savoir au service de qui se trouve Benoit Hamon…

Alors que le résultat de la primaire socialiste[1] était à peine connue, alors que Manuel Valls paraissait dépité, le même refrain était entonné par tous les médias, sur tous les tons : un « clivage de fond » serait intervenu au parti socialiste. Benoit Hamon serait l’aile gauche du PS, Valls sa droite. Benoit Hamon, le leader des « frondeurs ». Valls l’ancien premier ministre. Benoit Hamon l’opposant à la loi travail. Valls le défenseur d’El Kohmri. Bref, à les entendre tous, la gauche « irréalistes », « vendeuse de rêves », l’aurait emporté contre la « gauche de gouvernement », la gauche « responsable ». Mais en réalité, où est la gauche dans tout ce fatras ? N’assiste-on pas à la démonstration de l’absurdité des vieux clivages –gauche droite- qui interdisent de comprendre exactement qui est qui, qui sert qui, et qui veut quoi ? Pour savoir ce que représente exactement Benoit Hamon, il n’y a d’autre méthode que de partir de ses positions et de tenter d’en dégager la nature. C’est donc sur les questions de programmes essentielles qu’il faut se déterminer. Trois questions au moins : le travail, la fonction publique, la laïcité et donc la République. → plus

Par Jacques Cotta • Actualités • Mercredi 15/02/2017 • 1 commentaire  • Lu 1896 fois • Version imprimable

Court traité de la servitude religieuse

Un livre de Denis COLLIN

Denis COLLIN: Court traité de la servitude religieuse
éditions L'Harmattan.
12€ -
ISBN-10: 2343113181 - ISBN-13: 978-2343113180

La critique de la religion est pour l’essentiel terminée : voilà ce que écrivait en 1843. Le début du
xxie siècle semble lui donner tort. Fondamentalistes de tous poils qui relèvent la tête, veulent imposer leurs brigades des mœurs et réglementer la liberté de la parole, djihadistes qui font régner la terreur au Levant, terroristes qui manient la AK47 au nom d’Allah, camions qui foncent dans des foules pacifiques et tuent des dizaines de personnes : ceux qui pensaient que nous étions définitivement entrés dans un monde désenchanté en sont pour leurs frais. Denis Collin s’inscrit dans cette tradition philosophique pour laquelle vivre sous la conduite de la raison, c’est s’émanciper de la servitude religieuse et défendre le libre esprit et le libre examen. Il s’agit donc ici de revenir aux principes afin d’examiner ce qu’il en est du fait religieux aujourd’hui et de proposer quelques lignes d’une bataille à mener sur le terrain des idées.

  • Denis Collin, agrégé et docteur en philosophie, enseignant en classes préparatoires, est l’auteur de nombreux livres qui portent tant sur la morale (Morale et justice sociale, Questions de morale) que sur la philosophie politique (Revive la République, La longueur de la chaîne). Il a consacré une importante part de son travail à la philosophie de (La théorie de la connaissance chez , Le cauchemar de ).


Par la-sociale • Bibliothèque • Mardi 14/02/2017 • 0 commentaires  • Lu 175 fois • Version imprimable

Pour un examen critique du programme de "La France insoumise"

Ou pourquoi Mélenchon ne mérite ni l'excès d'honneur de ses partisans ni l'indiginité à laquelle le vouent certains de ses adversaires

Jean-Luc Mélenchon est devenu un homme populaire (dans les sondages) sans pour autant que les sondages en termes d’intentions de vote suivent la courbe ascendante de sa popularité. Entre ses fans subjugués par ses meetings qui sont de véritables « one man show » et ses détracteurs qui en font le croquemitaine de la politique française, il semble bien difficile de garder raison.

→ plus

Par Denis Collin • Actualités • Mardi 31/01/2017 • 8 commentaires  • Lu 1210 fois • Version imprimable

Leur morale et la nôtre

ou le désolant spectacle de la décomposition politique de la France. Après le "penelope-gate" de Fillon et la "victoire" à la Pyrrhus de Hamon.

Quatrième tour de la présidentielle, hier. Avec soirée électorale et sondages sorties des urnes. La Ve République fait des petits. Les élections du chef prolifèrent comme les cellules cancéreuses dans le corps malade des institutions. La Ve République était déjà une mauvaise constitution. Sa pratique actuelle en fait une constitution catastrophique où la délibération des citoyens ressemble à l’élection en cascade des « Miss » – il faut être « Miss France » pour concourir à « Miss Univers ». La politique, en tant qu’elle est le lieu du débat entre citoyens pour décider des lois qui les gouvernent, est mise au rancarts.

→ plus

Par Denis Collin • 2017: Libre discussion • Lundi 30/01/2017 • 0 commentaires  • Lu 1060 fois • Version imprimable

Présidentielle française: le pire des nanars de la société du spectacle

Remarques après le premier tour de la primaire du PS

Pour qui refuse de prendre le spectacle de la politique pour la politique, la campagne présidentielle en cours est désespérante. Un spectacle indigent, joué par de mauvais acteurs tient lieu et place de débat. On y agite encore les vieux drapeaux, le drapeau de la gauche et le drapeau de la droite, drapeaux défraîchis et en lambeaux qui voudraient faire croire que la politique en France continue comme avant. « Tous pour Tartempion » crient les uns, « faisons bloc pour éliminer Dugommier » répondent les autres. Mais qui se préoccupe sérieusement des graves problèmes auxquels la plupart de nos concitoyens doit faire face ? Le premier tour de la « primaire de la Belle Alliance Populaire » a de quoi déprimer les plus optimistes.

→ plus

Par Denis Collin • 2017: Libre discussion • Mardi 24/01/2017 • 4 commentaires  • Lu 939 fois • Version imprimable

Il est temps d’en finir avec l’association de malfaiteurs qu’est l’Union européenne

Puisque commence son enquête par la question de l’Union Européenne, prenons le temps d’examiner ce qu’est cette institution. À grands traits, c’est d’abord le Conseil européen, qui rassemble les chefs d’État et de gouvernement. Autour, ce sont des administrations comme la Commission européenne, une cour de justice, une banque centrale et un lieu de palabres sans pouvoir, le Parlement européen. Malgré les tonnes de papier que déversent chaque année les vingt-huit hauts fonctionnaires nommés par les vingt-huit gouvernements de l’Union pour siéger à la Commission européenne, chacun sait bien, au fond, que ce sont les chefs d’État et de gouvernement qui décident de ce que seront les traités européens et du moment où il est utile de les mettre à l’écart pour mieux les activer à un moment plus opportun. → plus

Par jean-Pierre Alliot • 2017: Libre discussion • Mardi 17/01/2017 • 2 commentaires  • Lu 728 fois • Version imprimable

Explosion de colère au Mexique

Pour une raison qui m'échappe la dernière explosion de colère mexicaine a franchi les murs des médias. Or, elle n'est qu'une parmi tant d'autres aux Amériques, mais l'augmentation du prix des carburants (20% pour l'essence et 16% pour le diesel) semble susciter quelques attentions. Pourquoi ? Car il existe trop de paradoxes. → plus

Par Jean-Paul Damaggio • Internationale • Dimanche 08/01/2017 • 0 commentaires  • Lu 498 fois • Version imprimable
Plus d'articles (1132 articles sur 114 pages):

Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato

Calendrier

Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728