S'identifier - S'inscrire - Contact

"Dans le secret burn out"...

... documentaire diffusé sur France 2 Mardi 16 février à 22h50

Il existe des expressions passées dans le langage populaire qui veulent à la fois tout et ne rien dire : Qui n’a par exemple entendu au détour d’une phrase, concernant un collègue ou une connaissance : « Ah oui, le pauvre, il a craqué ! ». Craqué ? Pour y voir plus clair et comprendre ce que signifie ce mot en relation avec le travail, je suis allé à la rencontre de toute une série de salariés du public ou du privé. A leur contact j’ai pu dégager les symptômes du malaise, ses manifestations, mais aussi comprendre et dégager les causes politiques, économiques et sociales qui font du « Burn out » « le mal du siècle ». → plus

Par Jacques Cotta • Actualités • Lundi 08/02/2016 • 0 commentaires  • Lu 299 fois • Version imprimable

Hollande mitonne son état d’urgence dans une déchéance xénophobique

Palinodie, pantalonnade, comédie, théâtre d’ombres, annonces belliqueuses, reculs sinueux, avancées subreptices, binationaux, nationaux, apatrides, …  Versions multipliées de la déchéance. Napoléon III (bis) a frappé. Mais c’est son pied fragile que sa dernière cartouche de Sedan a touché. Après les attentats du 13 novembre, Hollande a annoncé sa volonté de faire entrer l’état d’urgence dans la Constitution, en même temps que la déchéance de nationalité. Cette dernière initiative, scélérate s’il en fut, a retenu l’attention et soulevé le plus de critiques, notamment parmi les parlementaires appelés à se coucher une fois de plus devant le chef de l’État.
→ plus

Par jean-Pierre Alliot • Actualités • Dimanche 07/02/2016 • 0 commentaires  • Lu 206 fois • Version imprimable

Non René Revol ! ...

... On ne fait pas le Front Unique avec les héritiers de Marcel Déat !

René Revol est un des membres fondateurs du Parti de Gauche, aujourd’hui il est maire de Grabels dans l’Hérault. Il vient de consacrer sur son blog une longue analyse de la situation politique : on pourra s’y référer à l’adresse suivante : https://leblogderenerevol.wordpress.com/ . → plus

Par Robert Duguet • Actualités • Dimanche 07/02/2016 • 0 commentaires  • Lu 200 fois • Version imprimable

Interventions pour la levée de l'état d'urgence ...

... lors du meeting du 23 janvier 2016 à Paris

Voici parmi les interventions du meeting du 23 janvier 2016 pour la levée de l'état d'urgence celles auxquelles il est possible d'avoir accès d'un simple clic:
→ plus

Par la-sociale • Actualités • Mercredi 03/02/2016 • 1 commentaire  • Lu 498 fois • Version imprimable

Pourquoi j’ai adhéré au Manifeste de la Sociale.

J’ai adhéré parce que j’y retrouve des thèmes permanents de ma réflexion et de mon action. → plus

Par René Merle • Débat • Lundi 01/02/2016 • 0 commentaires  • Lu 232 fois • Version imprimable

Ecologie et émancipation

Intervention faite au « Café décroissant » de Bourges le 27 novembre 2015.

« Le capital détruit les deux sources de la richesse : la terre, et le travail. » K. .

La première des choses à dire, peut-être, c’est que si les défenseurs de sa Majesté le Capital ne se sont préoccupés que bien tardivement de la question écologique, on ne peut pas dire qu’en face, les marxistes ou se prétendant tels aient été animés par un réel souci de ces problèmes. Il suffit de lire par exemple « Le feu vert » de Bernard Charbonneau pour se rendre compte que c’est du côté de la critique marxisante de la société que l’interdit le plus fort concernant ces questions était posé. S’occuper de la nature, de l’environnement, des écosystèmes, de la biodiversité etc. ne pouvait être le fait que de petits-bourgeois réactionnaires. 

On dira peut-être que ces questions n’ont désormais qu’un intérêt historique, le destin du « marxisme » étant scellé. Avec la chute de l’union soviétique et la fin de l’expérience du « socialisme réel » ; avec l’entrée de la Chine (et de Cuba demain…) dans un capitalisme mondialisé  ; avec l’extinction progressive des partis communistes en Europe (décès dans le cas italien ; coma dépassé dans le cas français) ; et, enfin, avec le recul de l’hégémonie (pour reprendre un terme au théoricien marxiste italien Gramsci) que le marxisme exerçait sur une bonne partie des productions culturelles et intellectuelles.

→ plus

Par Michel Parolini • Débat • Vendredi 29/01/2016 • 0 commentaires  • Lu 347 fois • Version imprimable

La décomposition de la caste dirigeante

Après la démission de Christiane Taubira, une nouvelle étape de la crise politique de la Ve République

La démission de Christiane Taubira, garde des Sceaux, n’est pas anecdotique. Elle marque une nouvelle étape de la crise politique. La nomination de Manuel Valls en remplacement de Jean-Marc Ayrault avait marqué une étape importante de la décomposition du « gouvernement de gauche ». Ayrault n’avait pas mené une « politique de gauche », mais la nécessité d’engager une offensive d’ensemble contre les acquis sociaux et pour la mise en œuvre des exigences de la discipline budgétaire de l’UE exigeait un changement d’équipe. C’est ainsi que Valls, qui avait réussi le score de 5 % à la primaire socialiste se retrouva premier ministre. Du même coup, EELV quittait le gouvernement. La base politique du gouvernement Hollande-Valls était donc nettement plus étroite que la celle du gouvernement Ayrault. Ensuite ce furent les départs de Montebourg et Hamon, c’est-à-dire les représentants de la « gauche » du PS, ceux que la presse a surnommés les frondeurs. Nouvel affaiblissement du gouvernement. Restait Taubira qui, à tort ou à raison – plutôt à tort selon nous – semblait être le dernier ministre proche de la « gauche » du PS. Son départ fait reposer le gouvernement sur une tête d’épingle. Les sondages catastrophiques pour l’exécutif, après des élections tout aussi catastrophiques (municipales, départementales, régionales, européennes) qui ont abouti la perte de milliers d’élus socialistes et d’autant de ressources financières et humaines. Avec le départ de Taubira, le roi est nu !

→ plus

Par Denis Collin • Actualités • Vendredi 29/01/2016 • 1 commentaire  • Lu 341 fois • Version imprimable

Propriété privée et propriété sociale

Réflexions sur les perspectives de l'émancipation sociale

Commençons par le plus épineux, la question de la propriété puisque c’est sur ce point que le socialisme se singularise et peut entrer en conflit avec les autres formes de républicanisme : contre un socialisme « partageux » qui refuse de respecter la propriété, les républicains font de celle-ci un des droits fondamentaux de l’homme. Disons tout d’abord que les républicains ont raison : la propriété figure à juste titre au rang des droits fondamentaux. La justice, c’est d’abord cela : reconnaître « à chacun le sien ». La propriété est la première affirmation – encore abstraite – de la liberté. Être libre, c’est d’abord pouvoir disposer de soi-même, être propriétaire de soi-même.

→ plus

Par Denis COLLIN • Débat • Mardi 26/01/2016 • 0 commentaires  • Lu 360 fois • Version imprimable

Ce que nous sommes et ce que nous voulons

Manifeste de l'association La Sociale-Devoir de résistance

→ plus

Par la-sociale • Actualités • Mardi 26/01/2016 • 0 commentaires  • Lu 396 fois • Version imprimable

Levée immédiate de l'état d'urgence: Intervention de Conclusion du meeting du 23 janvier 2016

Plus de 1500... Succès du nombre, succès de l'unité... Un début prometteur...

Chers amis, Chers camarades, Ce ne sont pas les historiens qui me contrediront… Lorsqu’un gouvernement restreint l’enseignement de l’histoire dans les collèges ou les lycées, il interdit à la jeunesse ignorante de son passé de construire son avenir ! L’opinion publique serait favorable à l’état d’urgence disent les sondages. Mais de quoi s’agit-il ? La politique gouvernementale a une histoire… → plus

Par Jacques Cotta • Actualités • Lundi 25/01/2016 • 0 commentaires  • Lu 588 fois • Version imprimable
Plus d'articles (1026 articles sur 103 pages):

Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato

Calendrier

Février 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
29