S'identifier - S'inscrire - Contact

Calendrier

Février 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728    

Macron, Philippe, Collomb et l’immigration…

… Ou lorsqu’il est question d’intégration par le travail.


Edouard Philippe et Gérard Collomb se trouvaient dans les locaux de l’office français de l’immigration et de l’intégration mardi 20 février pour montrer « le caractère équilibré de la loi asile et immigration » qui devrait être présentée en conseil des ministres dans les jours qui viennent. Pour des raisons symétriquement opposées ce projet est controversé par l’opposition toutes tendances confondues.
→ plus
Par Jacques Cotta • Actualités • Mercredi 21/02/2018 • 0 commentaires  • Lu 768 fois • Version imprimable

La Grèce sombre dans le désastre


L’usage du terme « Macédoine » et la question de la dénomination officielle du petit pays situé au sud de l'ex-Yougoslavie est une situation politique –certes pas la seule-- qui n'a pas pratiquement pas été traitée par les médias en France. Si la question du nom de ce pays, composé en grande partie d'albanais, de bulgares et de serbes, et de sa reconnaissance de la part de la Grèce sous le même nom que la province limitrophe grecque, est revenue ces derniers temps en première page de l'actualité en Grèce, c'est parce qu'il y a une urgente pression de "l'Empire" qui souhaite en finir rapidement afin de pouvoir intégrer le nouvel État balkanique dans l'Otan. Ceci lui permettra de fermer définitivement les portes à un éventuel accès de la Russie en Méditerranée.

→ plus
Par Christina Komi • Actualités • Lundi 19/02/2018 • 0 commentaires  • Lu 449 fois • Version imprimable

Dans la gueule du loup sur le média…

… l'ambition d'un magazine pas comme les autres.


Moins d’un mois après le lancement de la web-télé « Le MEDIA » (https://www.lemédiatv.fr), était diffusé le premier numéro du magazine « Dans la gueule du loup » (qu'on retrouvera à l'adresse suivante: https://www.youtube.com/watch?v=3e9KfOT4MgY), que j’ai le plaisir de préparer et de présenter. Lorsque la proposition m’a été faite, j’ai saisi l’occasion d’une nouvelle aventure professionnelle qui exige rigueur et professionnalisme sur la base de convictions que nous exprimons maintenant depuis des années sur notre site «  ». 
→ plus
Par Jacques Cotta • Actualités • Jeudi 15/02/2018 • 2 commentaires  • Lu 1120 fois • Version imprimable

EHPADS: Une déflagration nationale...

... Avec le refus de la matraitance.


Le jeudi 27 juillet 2017 à 17 heures s’est achevée à Foucherans dans le Jura l’une des plus longues grèves que la France ait connue. Faute de réponse adéquate d’un gouvernement n’ayant pas pris la mesure d’une situation de monstrueuse maltraitance et opposant une fin de non-recevoir, une mobilisation nationale massive, d’une ampleur inédite de plus de 30°/° des salariés des 7752 « Ehpads » va se déployer sur tout le territoire, au cœur des grandes métropoles comme dans les petites agglomérations. Ils répondent à l’appel de sept syndicats : CGT, CFDT, FO, Unsa, CFTC, CFE-CGC et SUD soutenus par l’association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA). Cette intersyndicale exceptionnelle demande l’abrogation des dispositions législatives relatives à la réforme de la tarification des « EHPADS » en application depuis 2017, et l’application d’un ratio d’un agent pour un résident contre celui actuel de 0,57… contrastant honteusement avec celui des pays du Nord de l’Europe …et de la Suisse où il est de 1,2 .
→ plus
Par Elisabeth Dès • Actualités • Jeudi 15/02/2018 • 0 commentaires  • Lu 1531 fois • Version imprimable

Que disent les élections législatives partielles...

... Effondrement confirmé du PS, baisse de LREM, mais aussi absence de "dégagisme"


Six mois après l’élection présidentielle et les élections législatives qui dans la foulée donnaient un raz de marée LREM, deux élections partielles avaient valeur de test. Après les ordonnances et la loi travail, après les mesures fiscales du gouvernement Macron Philippe, après la hausse de la CSG et avant les mesures visant l’assurance maladie et la sécurité sociale entre autres, en pleine « réforme » des lycées qui attaque le baccalauréat et plus généralement l’enseignement des humanités dans le secondaire, l’occasion était donnée de sanctionner, comme cela est d’usage dans la cinquième république, le pouvoir en place en infligeant une défaite à ses candidats. 
→ plus
Par Jacques Cotta • Actualités • Mercredi 31/01/2018 • 0 commentaires  • Lu 1049 fois • Version imprimable

Stopper la finance ! Voilà l'urgence ! ...

... ou « Mille milliards de dollars »


Mille milliards de dollars » mets en évidence la nouvelle mais déjà impressionnante puissance des multinationales.Il décrit avec précision les mécanismes de direction et les critères de gestion de ces monstres transnationaux, à travers l'une d'entre elles, la «GTI». Ce nom d'emprunt pourrait être celui de Général Electric, General Motors...Avec raison, ce film insiste sur son principal critère de gestion, le ROI (Return On Investissement). Le président de GTI annonce dans sa brève allocution annuelle : chaque dollar investi dans GTI en a rapporté trois. Malheur aux directeurs de filiales qui ne remplissent pas leurs objectifs, malheur à ceux qui se dressent sur leur chemin. A travers l'activité de cette multinationale en Allemagne et aux États Unis durant la seconde guerre mondiale, dans le secteur de l'armement,Le réalisateur met en évidence qu'ils sont prêts à tout pour réaliser leur profit.
→ plus
Par Denis Langlet • Actualités • Mercredi 17/01/2018 • 0 commentaires  • Lu 1080 fois • Version imprimable

Que se cache-t-il derrière le projet de loi sur les « Fake News » sinon la limitation de la liberté d’expression…

… Et si la démocratie était visée par la cohérence gouvernementale ?


Une fois passés les traditionnels vœux de fin d’années souvent longs et ennuyeux, les déclarations politiques de "rentrée" indiquent, qui plus est lorsqu’il s’agit de la parole présidentielle ou de celle des principaux ministres du gouvernement, la trajectoire que le pouvoir compte emprunter et la cohérence politique sur laquelle il va s’appuyer. → plus
Par Jacques Cotta • Actualités • Samedi 13/01/2018 • 5 commentaires  • Lu 3844 fois • Version imprimable

Tsipras : magnifique salaud

Par Joël Perichaud, secrétaire national du Parti de la démondialisation chargé des relations internationales


Nous avons décidé de publier le papier de Joël Périchaud, secrétaire national du Pardem, qui quelques années aprés l'intervention de la Troïka en Grèce permet de faire le point sur Syriza et son chef Alexis Tsipras dont les dernières initiatives à l'attention du SPD allemand illustre s'il en était besoin l'impasse dans laquelle "la gauche de la gauche" a entrainé le peuple grec... → plus
Par la-sociale • Actualités • Samedi 13/01/2018 • 0 commentaires  • Lu 1031 fois • Version imprimable

Le sultan dicte sa loi


La situation en Turquie ne fait qu’empirer. Les licenciements de fonctionnaires s’ajoutent aux licenciements de fonctionnaires. Les journaux sont fermés au point qu’il ne reste pratiquement plus aucune presse indépendante du pouvoir. Les journalistes sont emprisonnés et trainés devant les tribunaux pour « apologie du terrorisme » dès lors qu’ils ont simplement évoqué la situation des Kurdes … ou qu’ils ont révélé l’immense corruption du régime. Ils risquent jusqu’à 43 ans de prison. Dans les geôles du régime, ils retrouvent les dizaines de milliers de prisonniers politiques qui s’y trouvent déjà. Le « sultan » Erdogan, qui s’est fait construire à Ankara un palais de 1500 pièces accordent faveurs et protection à toute sa famille et à ses clients – ce sont les révélations de corruption de son gendre qui ont valu à six journalistes d’être jugés pour « terrorisme » et « tentative de renversement » du pouvoir. Un régime fascisant et pourri.

→ plus
Par Denis Collin • Actualités • Mardi 09/01/2018 • 1 commentaire  • Lu 940 fois • Version imprimable

Une fin d’année étrange et inquiétante pour la FI

Ou comment gauche bien-pensante et gauchisme sont un frein au rassemblement majoritaire.


Alors que la parole du groupe parlementaire et particulièrement de Jean Luc Mélenchon est sans équivoque sur nombre de points, on voit ici ou là des prises de position contradictoires qui sèment le trouble et qui inévitablement tendent à la dislocation, à l’éclatement. Derrière cette réalité, la FI comme cadre de regroupement majoritaire est menacée. Dans un papier paru sur notre site il y a quelques semaines, « Réflexions sur mouvement vs parti » (http://la-sociale.viabloga.com/news/reflexions-sur-mouvement-vs-parti)  Tony Andreani posait les enjeux. Un peu plus tard, dans un papier concernant « l’émission politique » de France 2 dans laquelle Jean Luc Mélenchon était l’objet d’attaques violentes, je tentais d’illustrer le propos à partir de la question centrale de la laïcité et des contradictions entre les principes élémentaires définis par JLM et les positions défendues par Danièle Obono. On trouvera « La FI cible de l’oligarchie qui tape parfois là où ça fait mal » à l’adresse suivante (http://la-sociale.viabloga.com/news/la-fi-cible-de-l-oligarchie-qui-tape-parfois-la-ou-ca-fait-mal). Aujourd’hui, avec l’immigration et l’existence des migrants, c’est un autre sujet qui éclate à la figure de la FI et qui repose la même question : est-il possible de construire quelque chose de solide sur un socle défini comme « gazeux » ?

→ plus
Par Jacques Cotta • Actualités • Vendredi 29/12/2017 • 9 commentaires  • Lu 5694 fois • Version imprimable

Etat des lieux sur le référendum britannique


On nous rebat les oreilles que le vote « Leave » est tantôt le vote d'un peuple inculte en matière d'économie, de politique ou de relations internationales, tantôt un vote xénophobe face à la vague d'immigration en Europe. Le résultat du référendum n'a pas été accueilli favorablement dans les plus hautes sphères européennes, et il aurait presque fallu ignorer le vote comme cela s'est passé en France en 2005 pour le référendum sur le TCE ou en Irlande en 2008 pour le référendum sur le Traité de Lisbonne. L'inamovible Donald Tusk, alors président du Conseil des ministres en Pologne, affirmait : « Le référendum en Irlande ne disqualifie pas le traité de Lisbonne. L’Europe trouvera un moyen de le faire entrer en vigueur. » Pour Tusk, président du Conseil européen depuis 2014, réélu en 2017,  « la démocratie, c'est cause toujours[1]». Le vote du 23 juin 2016, auquel plus de 72% des sujets de Sa Majesté a participé, aurait pu être balayé d'un revers de main puisque Tusk, en session plénière du Conseil européen d'octobre 2017, a laissé entendre que l'une des issues des négociations n'excluait pas le maintien du Royaume-Uni dans l'UE. Mais il n'est pas le seul en Europe[2] à penser que le peuple a mal voté. Les libéraux-démocrates ont appelé de leurs vœux la tenue d'un nouveau référendum pour que le peuple puisse revenir sur sa décision – les citoyens savent-ils ce qui est vraiment bon pour eux ? Un peu de « pédagogie » pour convertir le peuple à une UE honnie et le deuxième référendum serait acquis au « Remain ». Une galloise, Liz Webster, affiliée au parti Lib-Dem, n'a pas hésité à qualifier le référendum de « tyrannique » par opposition au sain(t) parlementarisme[3]. Certains ne doivent pas être loin de regretter le suffrage censitaire... Pour effrayer les électeurs britanniques qui hésitaient encore un mois avant le vote Obama menaçait le Royaume-Uni de se retrouver « au bout de la file d'attente sur les accords commerciaux » (ce qui n'aurait pas été une trop mauvaise nouvelle pour les britanniques) puis il a déploré le résultat du référendum tout en nuançant son propos, affirmant que le Royaume-Uni resterait un partenaire économique majeur[4]... « business is business ». → plus
Par Antoine Bourge • Actualités • Vendredi 29/12/2017 • 0 commentaires  • Lu 1203 fois • Version imprimable

Finance, démocratie et souveraineté

pour la prise de contrôle par les autorité publiques de la monnaie et du crédit


Nous avons tous intérêt à la prise de contrôle par les autorités publiques de la monnaie et du crédit ! Un constat s'impose de plus en plus dans ce pays. La désindustrialisation atteint le seuil de sa liquidation. Cette liquidation de l'industrie entraîne avec elle tous les acquis sociaux et de civilisation accumulés dans les pays dits «développés». La dérégulation/déréglementation assure à la finance une domination quasi totale sur nos sociétés. Les résistances actives à toutes les contre-réformes ne peuvent aujourd'hui aboutir durablement sans la remise en cause de cette domination de la finance. Celle-ci s'exerce quotidiennement par le contrôle de la monnaie et du crédit.
→ plus
Par Denis Langlet • Actualités • Samedi 23/12/2017 • 0 commentaires  • Lu 1236 fois • Version imprimable

Considérations sur la situation actuelle de la lutte des classes

ou pourquoi un pessimiste est un optimiste bien informé


En mai dernier, Emmanuel Macron était élu président de la République face à Marine Le Pen. Un improbable carambolage à droite avait privé Fillon de la qualification, un barnum médiatique jamais vu avait propulsé le jeune technocrate qui bénéficia du soutien de l’appareil du PS – entre temps la rue de Solferino avait abandonné son propre candidat, Benoit Hamon — et de la crainte d’un second tour Fillon-Le Pen, crainte qui avait poussé des gens « de gauche », parfois même plutôt favorable à Mélenchon à voter Macron dès le premier tour. → plus

La FI, cible de l’oligarchie qui tape parfois là où ça fait mal…

... Venezuela, laïcité, autant en discuter.


En cette fin d’année 2017, la FI a été sur le devant de la scène politique et médiatique, d’abord avec la conférence de Clermont-Ferrand des 25 et 26 novembre, ensuite avec « l’émission politique » de France 2 dont l’invité était le 30 novembre Jean Luc Mélenchon. Avec un minimum de recul, il est possible aujourd’hui de tirer quelques enseignements de ces évènements, notamment en ce qui concerne le traitement médiatique qui a été donné au président du groupe parlementaire de la FI à une heure de grande écoute. Le « Melenchonbashing » est de retour, semant parfois le trouble. Avant de revenir sur quelques arguments, balayons ce qui mérite de l’être. → plus

À propos de la mort de Johnny et du ramdam qu’on en fait.


En fait, ce n’est pas la démesure qui m’inquiète, l’hystérie des médias au-delà de toute retenue, mais la détresse : qu’on puisse investir tant dans un mec qui n’était pas antipathique, juste un peu paumé, qui aimait sincèrement le rock certes, mais qui n’avait rien d’original, plutôt gentil sûrement dans l’intimité, donc qu’on investisse tant dans cette créature médiatique, en dit beaucoup sur la détresse symbolique d’un peuple. Qu’on se déplace pour Hugo ou pour Zola, et qui se déplaçait ? le peuple qui croyait encore à une amélioration possible de sa condition… Là un « peuple » en perte d’identité qui ne se réfère pas à une valeur d’émancipation (valeurs d’ailleurs dont je doute de plus en plus) mais à une pauvre créature du spectacle. Et il n’y a aucune alternative. Pas de « grandeur » alternative, et paradoxalement un besoin, une demande de grandeur populaire, un besoin de culte et de sacré qui va s’exprimer aujourd’hui d’une façon si dérisoire avec des Harley Davidson et des vestes à franges, symboles de la francitude ou de la franchouillerie !
→ plus
Plus d'articles (662 articles sur 45 pages):

Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato

Calendrier

Février 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728