S'identifier - S'inscrire - Contact

Calendrier

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Festival de langue de bois et mépris du peuple


La « langue de bois » a décidément infecté tout le débat public dans ce pays. Les LREM et leurs amis, y compris nombre de posts FB ne savent visiblement plus ce que parler veut dire -- à moins qu’ils ne le fassent exprès. « Mais non ce n’est pas la rue qui a chassé les nazis » ou « la rue amène le nazisme ». Ou, plus sophistiqué, « c’est la classe bourgeoise qui a fait la révolution française » et des centaines de sornettes de la même farine.

→ plus
Par Denis Collin • Actualités • Lundi 25/09/2017 • 0 commentaires  • Lu 234 fois • Version imprimable

Pourquoi les ordonnances contre le code du travail sont bien un «coup d'État social»


Les classes dominantes et leurs porte-plume, porte-voix, sicaires et spadassins ont bien raison de s’en prendre à Jean-Luc Mélenchon et sa formule de « coup d’État social » qui serait une nouvelle manifestation de « l’outrance » bien connue du dirigeant de la France Insoumise. En effet, c’est là que se trouve le nœud de l’affaire. Les ordonnances – même si elles ne vont pas aussi loin que l’avaient rêvé les plus fanatiques des « libéraux » – organisent une inversion de la hiérarchie des normes et font triompher le contrat de droit privé sur la loi. Au sens strict du terme, c’est bien une opération séditieuse, une subversion de l’ordre républicain, organisée en usant de toutes les ficelles que permet la constitution bonapartiste de la Ve République, avec une chambre aux ordres. Si la loi n’est plus souveraine dans un domaine, il n’y a plus d’ordre républicain dans ce domaine. C’est simple à comprendre, non ? → plus
Par Denis COLLIN • Actualités • Dimanche 24/09/2017 • 0 commentaires  • Lu 286 fois • Version imprimable

Mais qu’allait donc faire Danièle Obono dans cette maudite galère …

… ou lorsqu’avec le NPA ou autres se rejoue le coup provocation-répression-mobilisation.


Nous avons insisté dans les colonnes de «  » depuis des semaines sur la nécessité de combattre la division, de réaliser l’unité des salariés, des ouvriers, des jeunes, des retraités. A l’approche de l’échéance, des énergies se sont décuplées, à gauche notamment, pour limiter la portée de la mobilisation du 23 septembre, et de la FI comme principale force d’opposition à Macron et son gouvernement. Les tentatives de diversions, les provocations au secours du gouvernement et de sa politique n’ont pas manqué.
→ plus
Par Jacques Cotta •  • Mercredi 20/09/2017 • 5 commentaires  • Lu 1911 fois • Version imprimable

Un cadavre

La fin sans gloire de la vieille social-démocratie. Ou pourquoi on devrait définitivement se défaire des illusions de l'union de la gauche


Le PS a semble-t-il sombré corps et biens dans la dernière séquence électorale. Le candidat du PS désigné par les primaires de la « Belle Alliance Populaire » (sic) a quitté son parti pour fonder un « mouvement du 1er juillet » dont les objectifs comme les effectifs semblent assez évanescents. À l’Assemblée, le PS a bien un groupe mais ce n’est plus le groupe socialiste mais un groupe nommé « Nouvelle Gauche » qui se nomme ainsi par antiphrase. Dirigé par des génies politiques comme Stéphane Le Foll et Olivier Faure ce groupe est un ectoplasme sans la moindre ligne politique. Ses porte-parole affirment vouloir « la réussite de Macron » mais se dit, de temps en temps, dans l’opposition. Concernant la loi travail XXL, une simple extension de la loi El Khomry dont Faure était un chaud partisan, la « Nouvelle Gauche » soutient les manifestants sans appeler à manifester. En outre, Gérard Collomb et Jean-Yves Le Drian, ministres macronistes, se disent toujours socialistes et n’ont pas été exclu de ce parti. La fameuse université d’été du PS à La Rochelle a été annulée. Un plan social est route pour les « collaborateurs » du Parti à l’immeuble de la rue de Solferino dont la vente est plus que sérieusement envisagée. → plus
Par Denis COLLIN • Actualités • Lundi 18/09/2017 • 0 commentaires  • Lu 596 fois • Version imprimable

La surveillance de masse

Inefficacité, coûts et dérives de la privatisation de la sécurité publique


On sait que l’actuel gouvernement envisage de confier à des entreprises privées le relevé des infractions au code de la route. Mais ce n’est là qu’un petit détail dans un contexte de privatisation croissante, directe ou indirecte, en Occident, de la sécurité des citoyens, au nom de la prévention des actes terroristes. Alors qu’il s’agit là de la première mission de l’Etat régalien. Il faut visionner le remarquable et formidablement instructif documentaire diffusé par Arte le 13 septembre (qu’on peut voir ou revoir en replay pendant 7 jours), « La guerre du renseignement », pour mesurer l’ampleur des conséquences de la cession à de grandes entreprises privées d’un marché qui représente, rien qu’aux Etats-Unis, cent milliards de dollars par an. Mais ce que le documentaire montre également, c’est que la surveillance de masse vise aussi le citoyen lui-même.  → plus
Par Tony Andréani • Actualités • Lundi 18/09/2017 • 0 commentaires  • Lu 398 fois • Version imprimable

Avec la France insoumise contre Macron et son gouvernement…

… Le 23 septembre, déferlons !


La manifestation du 23 septembre à l’appel de la France Insoumise cristallise toutes les questions politiques du moment. Non pas que les initiateurs de la journée l’aient voulu ainsi, mais les tensions sont telles que toute initiative peut donner lieu à des développements imprévus, donc met chacun devant un choix fondamental. Au cœur de la situation se trouve en effet une contradiction dont nul ne sait exactement comment elle trouvera sa solution. D’une part un président élu avec moins d’un inscrit sur quatre, d’autre part une prétention politique de tout casser et le plus vite possible qui n’a pas –malgré les prédécesseurs de Macron- de précédent aussi brutal et grossier[1].. La légitimité de ce gouvernement est celle de la 5ème république qui donne à un élu ultra minoritaire dans le pays tous les pouvoirs, toutes les majorités. Mais du point de vue de la démocratie, le président, le gouvernement, sa majorité ne sont pas légitimes. La situation ainsi créée est explosive. → plus
Par Jacques Cotta • Actualités • Vendredi 15/09/2017 • 0 commentaires  • Lu 2204 fois • Version imprimable

A bas les sectaires (suite) et vive la lutte

Considérations intempestives sur Mélenchon et la France Insoumise


Que Madame Le Pen, les dirigeants de la droite et les snipers de Macron se déchaînent contre Mélenchon et la France Insoumise, c’est dans l’ordre des choses. Que le PS se joigne à la meute, c’est tout aussi naturel, puisque sa ligne est de vouloir « la réussite de Macron ». Plus étrange est la multiplication des critiques plus aberrantes les unes que les autres en provenance de la « gauche ». Pour les uns, Mélenchon n’est évidemment pas assez radical. C’est bien connu, ce n’est qu’un traître social-démocrate. Pour les autres c’est un apprenti Bonaparte, un dictateur en puissance à la tête d’une ligue plus ou moins fascisante. Il y a des groupuscules et des petits groupes qui depuis des mois passent le plus clair de leur temps à dénoncer les initiatives de la France Insoumise. Le POID renoue avec le sectarisme obtus et son principal dirigeant, Gluckstein, ne manque jamais de glisser une tirade anti-FI dans ses éditos. Parmi les pires, un certain Présumey, qu’on avait connu mieux inspiré, se déchaîne contre Mélenchon avec une hargne digne des staliniens d’antan. On pourrait parler des éclopés du PCF et du NPA qui ne supportent pas de s’être complètement trompés et d’avoir été marginalisés par la dernière séquence politique et dénoncent la « volonté d’hégémonie » de Mélenchon. Tous ces pieds écrasés finissent par nous fatiguer. → plus
Par Denis COLLIN • Actualités • Jeudi 14/09/2017 • 0 commentaires  • Lu 1614 fois • Version imprimable

Emmanuel Macron, les « fainéants », les « cyniques » et les « extrémistes » …

… ou la vulgarité faite président au compte d’une politique d’une violence inouïe.


Jupiter à Paris, voici Zeus à Athènes. On pouvait penser que les envolées égocentriques de notre président étaient dues à un moment de liesse, de victoire électorale, de perte des repères. Il n’en n’est rien. « A froid », Macron confirme. Devant l’Acropole d’Athènes, lieu de naissance de la démocratie et de la puissance d’Athènes qui ont marqué les Vème et VIème siècle avant J.C. ou dans les jardins de l’ambassade de France, le président français a usé les symboles pour mieux servir une orientation violente exprimée avec l’once de grossièreté qui revient à l’exercice. → plus
Par Jacques Cotta •  • Dimanche 10/09/2017 • 0 commentaires  • Lu 2199 fois • Version imprimable

Bienvenue au camarade Hamon et à bas les sectaires


L'annonce du ralliement de Benoit Hamon à la manifestation du 23 a provoqué sur les posteurs Facebook de la FI quelques réactions d'un incroyable sectarisme, certains proposant, ni plus ni moins, d'empêchr Hamon de manifester. Autant on doit critique Hamon pour ses hésitations politiques, ses ambiguïtés et certaines de ces orientations (notamment son goût pour le communautarisme), autant tout pas réel en avant doit être salué et encouragé. Et j'ai la faiblesse de croire qu'en allant manifester le 23, Hamon prend le bon chemin. Le passé ne doit pas suivre éternellement les hommes et les fautes d'hier n'ont jamais empêché quelqu'un de trouver le bon chemin. Il y a tant d'exemples historiques! Nous pourrons juger ensuite de la sincérité et de la constance de Hamon.

→ plus
Par Denis COLLIN • Actualités • Vendredi 08/09/2017 • 1 commentaire  • Lu 1876 fois • Version imprimable

Macron et le désordre…

... ou l’illégitimité du pouvoir en place qui organise la grande braderie sociale.


En cette rentrée de septembre, Emmanuel Macron, fort de 30% d’opinions favorables, un record qui dépasse l’impopularité des Hollande ou Sarkozy, s’apprête à mettre en place les premières mesures d’un programme annoncé –sans jamais avoir été développé- depuis plusieurs mois. Les français vont donc découvrir ce qui s’apparente à une grande braderie sociale, faisant du « code du travail » le point de départ de ce qui s’apparente bien, derrière l’argument de « lutte contre le chômage », à un véritable « coup d’état social ». Face au pouvoir le « front syndical », du moins celui des organisations, est disloqué. Et la riposte politique promise par la « France Insoumise » est présentée par le monde médiatique comme une manifestation parmi d’autres qui ne ferait que « rajouter de la division à la division ». Bref, tout est fait pour accréditer l’idée qu’un président élu par moins d’un électeur sur quatre pourrait tout bouleverser, tout casser en toute impunité, en toute tranquillité. Pari pour le moins risqué. → plus
Par Jacques Cotta •  • Lundi 04/09/2017 • 0 commentaires  • Lu 1557 fois • Version imprimable

Le FN: l'histoire et la fin de l'histoire


 Ayant voué ma vie à l’étude de l’histoire, ce n’est pas moi qui vais me plaindre quand on fait l’histoire de l’extrême-droite en France qui va des émigrés de 1790 à Vichy, Tixier-Vignacourt et le FN. → plus
Par Jean-Paul Damaggio • Actualités • Mardi 22/08/2017 • 1 commentaire  • Lu 785 fois • Version imprimable

Appeler les choses par leur nom


Dans toute une partie des médias, des partis politiques et des faiseurs d’opinions de tous poils, on s’évertue à ne pas appeler les choses par leur nom. A chaque nouvel attentat commis par un ou plusieurs militants armés de la cause islamiste, on éviter autant que faire se peur de prononcer le mot « islamiste » parce que l’on craint les amalgames « islamisme = islam » et que visiblement la crainte des amalgames est bien plus forte que la crainte des attentats ! Plutôt que de désigner la cause que ces militants islamistes armés veulent promouvoir, on parle de « criminels », de « lâches », qualificatifs moraux que l’on fait suivre de qualificatifs psychiatriques (fous, psychopathes ...). On nous enjoint de croire qu’il n’y a évidemment aucun rapport entre ces fous qui conduisent des voitures folles et la cause politico-théologique dont ils se réclament. « Pas d’amalgame » et « ça n’a rien à voir avec l’islam », voilà ce qu’il faut dire dès qu’une bombe explose, que les couteaux sortent ou les camions se précipitent sur la foule. Tout au plus ira-t-on jusqu’à condamner ce « lâche terrorisme ».

→ plus
Par Denis Collin • Actualités • Lundi 21/08/2017 • 9 commentaires  • Lu 1352 fois • Version imprimable

J’en Neymar !!!


Si dans quelques années, on vous demande quel fut le fait marquant de l’été 2017, que répondrez-vous ?

 

- Le détricotage du code du travail par les macronistes ?

Non, il s’agit d’une banale réforme de structure pour adapter le droit social français à l’économie mondialisée !

- Les feux de forêt qui ravagent le sud de la France ?

Mais non, cela se produit tous les ans !

- Les dizaines, les centaines d’enfants, de femmes, d’hommes, syriens, libyens, irakiens …, qui fuyant la dictature et la guerre périssent en méditerranée ?

Mais non, ce n’est pas nouveau !

- Les décès de Simone Veil et de Jeanne Moreau ?

Non, elles étaient âgées !

→ plus

Face à la désastreuse UE, l'Europe des peuples?


Comme l’a montré le dernier article de Jacques Cotta sur la « nationalisation temporaire de STX », l’UE apparaît aujourd’hui clairement dans toute sa triste réalité : elle n’est qu’un simple organe de domestication des peuples d’Europe au service du capital financier. D’Europe des peuples, il n’y en a pas, pas plus que d’Europe industrielle. Ceux qui nous serinent la chanson de « l’Europe puissance » qu’il faudrait construire pour résister aux Américains et aux Chinois sont, au mieux, des plaisantins, mais plus sûrement des enfumeurs professionnels. L’affaire STX témoigne une nouvelle fois d’une sorte de loi : aucune alliance n’est possible entre grandes entreprises des pays membres de l’UE. La métallurgie est tombée dans l’escarcelle de l’Indien Mittal. Alsthom a été vendu aux Américains plutôt qu’à l’allemand Siemens. Renault est allié au groupe japonais Nissan, Fiat s’est allié à Chrysler et non à PSA qui noue un accord avec GM. Et ainsi de suite. La seule réussite industrielle européenne reste Airbus construit sur la base d’un accord entre États sans rapport avec l’UE et qui plus est d’un accord qui serait aujourd’hui illégal au regard des règles adoptées depuis le traité de Maastricht.
→ plus

Ce que nous dit la « nationalisation temporaire » des chantiers navals STX….

… au sujet de Macron, de l’union européenne, et aussi de la « France Insoumise ».


L’annonce d’une « nationalisation temporaire » des chantiers navals STX par Bruno Le Maire est tombée fin juillet comme un coup de tonnerre. Surprise des uns, félicitation des autres, voilà que la « nationalisation » serait remise à la mode par le très libéral ministre de l’économie du gouvernement Macron. Y aurait-il contradiction entre l’orientation affichée sur l’ensemble des questions politiques et économiques par ce gouvernement et la mesure ainsi prise ? Comme l’a déclaré un peu plus tard Bruno Le Maire lui-même, s’agirait-il d’une volonté farouche de « renforcer l’Europe » par une telle décision ? Ou au contraire, tout cela s’inscrit-il dans une orientation affichée par le président de la république et sanctionne-t-il l’agonie économique d’une union européenne qui n’a pas grand-chose à voir avec l’Europe réelle, celle des peuples et des nations ? → plus
Plus d'articles (628 articles sur 42 pages):

Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato

Calendrier

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930