S'identifier - S'inscrire - Contact

Calendrier

Juillet 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Républicanisme et universalisme ou communautarisme et différentialisme…

… Lorsque la « Presse » fait du zèle et que la gauche signe son arrêt de mort.


Il est coutumier de dire que les phénomènes qui se produisent outre-Atlantique ne sont que le prélude de ce qui nous attend ici, avec un décalage dans le temps plus ou moins important. La mondialisation n’épargnant aucun domaine, les questions idéologiques, identitaires, civilisationnelles y sont soumises. Et la presse avec. Ainsi, au lendemain des assassinats de Charlie Hebdo en 2015, un journaliste noir américain de « The Atlantic », Ta-Nehisi Coatesde, par ailleurs militant noir des « black Panthers », interroge « Libération » sur la présence de journalistes arabes dans sa rédaction. La question semble tout autant anodine que les conseils proférés. « Aux Etats-Unis, il y avait un manque, mais il y avait des Latinos, des Noirs, dans toutes les rédacs » indique le confrère. Ce qui pouvait passer pour une simple réflexion anecdotique il y a trois ans, sans conséquence, a fait son chemin. En cet été 2018 le journal « Libération » nous indique que « cette question a été un sujet réel de réflexion au sein de la direction du journal ces dernières années ». « Sommes-nous une rédaction blanche »? Et comme si cela était un drame, le journal d’indiquer « on l’a été, on l’est encore. Ça a changé un peu. On part de loin ». La démarche est pour le moins étrange.
→ plus
Par Jacques Cotta • Actualités • Mercredi 11/07/2018 • 0 commentaires  • Lu 1964 fois • Version imprimable

Le chaos de la mondialisation.


On ne parle que de « crise migratoire » comme s’il s’agissait d’un phénomène soudain, totalement imprévu et devant lequel tous les gouvernements sont désarmés. Mais cette « crise » est tout sauf soudaine et en entendant les cris d’orfraie poussés un peu partout on ne peut que rappeler cette péroraison de Bossuet : « Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes ». C’est qu’en effet nous ne voyons que les prémices des gigantesques bouleversements qui vont ébranler les sociétés les plus solides au cours des deux ou trois décennies qui viennent, alors même qu’on a méthodiquement détruit tous les instruments qui auraient permis d’affronter cette situation. Quand les Minc, Delors et autres Lamy annonçaient la « mondialisation heureuse » si l’on voulait bien rester dans le « cercle de la raison », nous voyons se profiler le chaos mondialisé. → plus
Par Denis Collin • Actualités • Dimanche 08/07/2018 • 0 commentaires  • Lu 631 fois • Version imprimable

«Le Monde» contre Krisis et la France Insoumise


Une opération Le Monde contre la La France insoumise après une tentative contre le Mouvement Républicain et Citoyen (MRC). Abel Mestre, du Monde, ou le journalisme de sycophante 
→ plus
Par Jérôme Maucourant • Actualités • Jeudi 05/07/2018 • 0 commentaires  • Lu 551 fois • Version imprimable

Mexique: leçons à chaud

Nous nous permettons de reprendre les réflexions à chaud de Djordge Kuzmanovic sur la victoire de Lopez Obrador, candidat soutenu par MORENA,


Réflexion chaud, en cette matinée radieuse à Vera Cruz après une courte nuit, sur la situation politique au Mexique après la victoire d'AMLO et de Morena :
→ plus
Par Djorge Kuzmanovic • Actualités • Jeudi 05/07/2018 • 0 commentaires  • Lu 343 fois • Version imprimable

Lorsque « Libération » parle de la Grèce pour viser la France

Hors d’un scénario à la Tsipras et Syriza, Laurent Joffrin nous annonce une catastrophe…


A la veille des prochaines élections au parlement européen, l’union européenne est marquée par des chocs successifs qui menacent tout l’édifice. Les dernières manifestations du dégout que l’UE provoque chez les peuples nous conduisent en Italie, après la Pologne ou la Hongrie, après le Brexit, après la Grèce, sans parler de la France, de la Hollande, de l’Irlande… Comment dans ce contexte les européistes de tout poil, de « gauche » comme de « droite », vont-ils bien pouvoir mobiliser alors que le rejet est total. La méthode Coué n’est plus de mise.L’Europe c’était l’emploi, l’Europe c’était la croissance, l’Europe c’était la paix, l’Europe c’était la solidarité, l’Europe c’était le social évidemment, l’Europe c’était aussi la démocratie… L’Européisme béat dont De Gaulle disait dés 1965 « On peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant L’Europe, L’Europe, l’Europe, ça n’aboutit à rien, ça ne signifie rien » repose d’abord sur une escroquerie qui durant des années a permis d’entretenir la confusion. L’UE a été qualifiée d’Europe pour trouver une légitimation naturelle, alors qu’elle n’est qu’une construction politique chargée de défendre les intérêts du capital financier au détriment du travail et des peuples. La concurrence libre et non faussée est dans les gênes de cette construction qui n’a rien à voir avec l’Europe, réalité historique faite de nations et de peuples  différents  qui chacun ont leur propre histoire.→ plus
Par Jacques Cotta • Actualités • Jeudi 28/06/2018 • 0 commentaires  • Lu 1458 fois • Version imprimable

L’Aquarius, les migrants, les bons sentiments et la catastrophe annoncée


Les commentaires sur l’Aquarius , bateau qui a recueilli en Méditerranée plus de 600 migrants, mélangent à loisir réflexions humanitaires et morales qui évacuent allègrement l’essentiel, le politique. Pour les uns l’Italie qui a refusé l’entrée de l’Aquarius dans ses ports fait la démonstration d’une politique d’extrême droite après les élections et la formation du gouvernement Lega-M5S. Emmanuel Macron et ses affidés y vont de leur petites phrases dans ce sens. Et l’Espagne dans sa décision de bien vouloir accueillir l’Aquarius dans un de ses ports démontrerait « la différence qui existe entre la droite et la gauche ».
→ plus
Par Jacques Cotta • Actualités • Mardi 12/06/2018 • 0 commentaires  • Lu 1687 fois • Version imprimable

Macron serait censé réhabiliter la gauche…

… Ou comment certains éditorialistes voient dans le président des riches le marche-pied d’une gauche en perdition.


La politique d’EM est tellement vouée à servir les riches et les premiers de cordée -contrairement à l’image que veut se donner l’Elysée- qu’elle organiserait la rupture avec ses soutiens les plus modérés et organiserait de fait le retour en grâce -malgré elle- d’une prétendue « gauche de gouvernement » en perdition. Telle est la vision de nombre d’’observateurs qui se veulent avertis. Mais qu’en est-il en réalité? Dans la foulée de son élection à la présidence de la République, Emmanuel Macron avait voulu endosser le traditionnel costume de la réforme. La réforme pour le bien collectif, ça va de soi! Ni de droite, ni de gauche, de droite et de gauche nous disait-on alors. Peu à peu, comme une seule plume, les éditorialistes et autres commentateurs se sont interrogés, prenant l’air incrédule, sur le sens exact des mesures annoncées. Puis par effet d’accumulation, l’interrogation a laissé place à la perplexité. Comme si quelque chose ne tournait pas rond. Pourtant, à bien y regarder, Emmanuel Macron et son gouvernement assument ce que le candidat avait promis, avec zèle, c’est le moindre que l’on puisse dire. Il ne s’agit pas de réformes à proprement parler, mais de contre-réformes qui touchent au fondement même de la république.
→ plus
Par Jacques Cotta • Actualités • Samedi 09/06/2018 • 0 commentaires  • Lu 1526 fois • Version imprimable

Printemps 2018 : avis de tempête sur l’hôpital public.


En ce mois de mai 2018 il risque de s’avérer bien difficile de prétendre ignorer la violence à l’œuvre derrière les murs de l’hôpital public cible des directives « santé » de l’Union Européenne et du plan de régression d’Emmanuel Macron. Les récentes mobilisations des 5,15,22 et 26 mai, la description de mieux en mieux diffusée de la situation réelle dans les hôpitaux –entreprises, la tragédie strasbourgeoise qui a couté la vie à une toute jeune femme ne peuvent guère être longtemps occultées même dans le torrent d’informations actuel mêlant essentiel et accessoire…
→ plus
Par Elisabeth Dès • Actualités • Vendredi 08/06/2018 • 0 commentaires  • Lu 1627 fois • Version imprimable

Où en sommes-nous ?

Contradictions de la situation politique française et pistes pour l’avenir


Pour mener une bataille, la première chose à faire est de procéder à une appréciation aussi exacte que possible des forces en présence, celle des adversaires autant que celles des nôtres. Faute de cette appréciation lucide, on risque fort de remplacer la stratégie par l’incantation, les espoirs insensés faisant souvent place aux désespoirs tout aussi insensés.→ plus
Par Denis Collin • Actualités • Mardi 29/05/2018 • 0 commentaires  • Lu 1203 fois • Version imprimable

Retour vers l’ancien régime

Retour vers l’ancien régime

L’art est souvent révélateur des pensées dominantes, surtout lorsque les choix sont faits par les dirigeants. L’Histoire de deux personnages valent d’être regardées de près car ils eurent leurs statues en bronze avant-guerre ; elles furent fondues par les allemands sous l’occupation ; ils ont aujourd’hui à nouveau leurs représentations statuaires à Paris, mais fort différentes d’alors (Voir l’image ci-dessus). → plus
Par André Bellon • Actualités • Mercredi 16/05/2018 • 0 commentaires  • Lu 1078 fois • Version imprimable

La France est un des pays les plus antidémocratiques d’Europe


Un an après l’élection d’Emmanuel Macron, plusieurs dizaines de milliers de citoyens ont défilé dans Paris, le 5 mai, pour « faire la fête à Macron ». L’incontestable succès de cette manifestation appelée par un collectif de personnalités et d’associations, et soutenue très activement par la France Insoumise témoigne du fait que la politique mise en œuvre par le pouvoir exécutif et sa majorité « godillot » n’a pas de soutien réel dans la plus grande partie du peuple. La droite s’est massivement ralliée à Macron et l’opinion perçoit sans ambiguïté le président, son parti et sa majorité comme de droite. Les classes moyennes supérieures, les « crétins éduqués » si justement épinglés par Emmanuel Todd apportent un soutien assez massif à un président qui est à leur image : morgue des parvenus, absence totale de « surmoi », cynisme de ceux qui, cinquante ans après mai 68, veulent vraiment « jouir sans entraves ». Mais le peuple, le « petit peuple », le « popolo minuto » et non le « popolo grasso » pour parler comme Machiavel, continue de faire sécession. Cela se traduit dans les mouvements sociaux que le rouleau compresseur médiatique ne parvient pas à rendre impopulaires. → plus
Par Denis Collin • Actualités • Mardi 08/05/2018 • 1 commentaire  • Lu 1923 fois • Version imprimable

La dictature de la minorité


A l’occasion du premier anniversaire de l’élection d’Emmanuel Macron (ah, ce goût pour les commémorations stupides !), on entend se développer en boucle un refrain selon lequel le Président respecte le programme pour lequel il a été élu.  → plus
Par André Bellon • Actualités • Mardi 08/05/2018 • 0 commentaires  • Lu 1096 fois • Version imprimable

La violence dont on ne parle pas…

… Quand les médias exhibent en boucle les vitres brisées ou voitures en flammes et oublient les propos liquidateurs du pouvoir politique.


Dans un style qu’il a imposé dans la vie politique française, Emmanuel Macron, en voyage en Australie, a indiqué de Sidney qu’il voulait mettre fin à l’« exit tax ». Mis en place par Nicolas Sarkozy en 2011, ce dispositif avait pour objectif de lutter contre l’exil fiscal de chefs d’entreprises qui ont notamment passé la frontière afin de vendre leur société sans avoir à payer d’impôts sur la plus-value. Les contribuables détenant plus de 800 000 euros d’actions et d’obligations, ou la moitié du capital d’une entreprise, étaient visés par cet impôt. Les voilà aujourd’hui soulagés.

→ plus

L’Omerta fracassée pour sauver l’hôpital public…


Le 4 avril dernier parait l’ouvrage des professeurs Philippe Halimi et Christian Marescaux ‘’Hôpitaux en détresse patients en danger ‘’ avec la collaboration de Bernard Nicolas et Eric Maitrot . A compter du même jour le web-documentaire ‘’CHU de Grenoble la fin de l’omerta ‘’ réalisé par Bernard Nicolas est en accès libre. Commence alors pour le professeur Philippe Halimi chef du service de Radiologie du prestigieux Hôpital Georges Pompidou et fondateur de l’association Jean-Louis Megnien un impressionnant marathon médiatique tant sur les ondes de RMC, Europe 1, France Inter, RCT qu’au Grand Soir 3 et au cours de l’émission C à vous de France 5. L’Express consacre sa une et un long dossier à ce livre dont la parution suscite également un article du Monde.
→ plus

Au fait, et les preuves du chimique, elles sont où?

Ou que valent les preuves gouvernementales?


Plus d’une semaine après l’envoi de missiles sur la Syrie par les USA, la France et la Grande Bretagne, une question demeure: où sont donc les preuves irréfutables de l’usage d’armes chimiques de la part des autorités syriennes. Restée dans le flou le plus total avant, pendant et au lendemain des frappes, le silence embarrassé des autorités françaises a commencé a être rompu avec cette preuve… de bonne volonté: « D’ici peu tout sera rendu public ». Mais le temps passe et toujours rien, ou presque…
→ plus
Plus d'articles (692 articles sur 47 pages):

Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato

Calendrier

Juillet 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031