S'identifier - S'inscrire - Contact

Lettre ouverte à Hayk Shahinyan

Par Jean-Paul Damaggio • Actualités • Lundi 01/04/2019 • 1 commentaire  • Lu 1000 fois • Version imprimable


Depuis début décembre je découvre votre ton paisible sur des dizaines de plateau télé et pourtant je ne suis pas un acharné du petit écran, mais même ceux qui veulent vous éviter ne le peuvent. 

Je ne doute pas que votre auto-désignation comme directeur de campagne d’une liste aux européennes va vous valoir des tonnes de fausses informations. Mais que vous soyez ou pas un sous-marin de Bernard Tapie m’importe peu. On va aussi vous reprocher cent fois de faire le jeu de Macron mais tout le monde a le droit de se présenter à une élection.

Ce qui me vaut cette lettre ouverte c’est une évidence plus honorable : vous accédez à une tonne d’émissions et quand vous ne pouvez vous dédoubler vous envoyez le copain Barnaba, comment est-ce possible ?

Je ne doute pas un instant que d’autres gilets jaunes étaient disponibles mais non, c’est vous le chouchou des journalistes. Est-ce que votre ton paisible est jugé télégénique ? Ou la raison est-elle plus politique ?

Le phénomène je l’ai analysé minutieusement en 2007 quand les médias ont fabriqué le candidat José Bové (que j’ai soutenu un temps). Certains ont dit qu’il s’agissait de diviser encore plus la gauche. J’ai découvert que cet effet collatéral ne devait pas faire oublier l’essentiel. Les médias veulent fabriquer eux-mêmes les candidats aux élections ! Autrefois leur honneur venait de leur capacité à informer. Il existe encore un peu, mais est marginal. Aujourd’hui leur honneur est de fabriquer de grandes quêtes publiques, de grands films et de grands politiques. D’où cette contradiction : les grands médias ont fabriqué Macron qui se présente comme une victime des grands médias !

Avec le mouvement des gilets jaunes le même paradoxe se produit : des médias qui font la promotion du mouvement et l’insultent en même temps. Une façon de se donner des airs d’objectivité ? Non, c’est une façon de jouer dans la classe des décideurs et non dans la classe des informateurs… sans se donner la responsabilité d’assumer les décisions ! Bref, votre liste a été fabriquée par les médias, à la merci de qui vous allez rester !

Un jour de 1994 un grand Mexicain a eu les honneurs de la presse internationale puis un autre jour de 2002, les médias l’ont renvoyé dans sa forêt. Je veux parler de celui qui se faisait appeler le Sous-commandant Marcos dont beaucoup de gens pensent qu’il a disparu or il mène exactement la même lutte au Chiapas !

Vous devez donc le savoir : en 68 les politiques commandaient aux journalistes qui se sont lancés dans une grève historique et à présent les journalistes commandent aux politiques dont le bras droit de référence est appelé conseiller en communication ! Vous êtes leur jouet et, oui, là ce n’est pas sans rapport avec les bénéfices que vous apportez à Macron.

Notez bien la différence : Mitterrand a créé Génération écologie, ou la candidature de Tapie aux européennes de 1994, mais pour vous, ce miracle, ce sont des journalistes qui l’ont crée d’eux-mêmes, peut-être parce qu’à présent ils baignent tellement dans la société d’en haut, qu’ils parlent le plus souvent comme elle.

Un jour, il vous faudra éclaircir ce lien aux médias. José Bové a fait de la prison pour devenir un enfant chéri des caméras mais vous, qu’avez-vous fait ? En attendant une réponse qui ne viendra jamais, recevez toute la colère que m’inspire votre démarche. J-P Damaggio


Partager cet article


Commentaires

A côté de la plaque par Renard le Mardi 02/04/2019 à 18:51

 Article à côté de la plaque étant donné qu'il n'y aura finalement pas de liste gilets jaunes aux europpéennes.

Autre point j'ai écouté quelque fois Hayk Shahynian et il est clairement un des "leaders" gilets jaunes les plus intelligents.

Je considère moi que Shahinyan, Francis Boulo et Priscilla Ludosky disent des choses intelligentes et sont positifs pour le mouvement tandis que Maxime Nicolle et Eric Drouet sont trop limités intellectuellement pour avoir la place et l'importance qu'ils ont. Eux font du mal aux gilets jaunes. 

Maintenant oui comme se fait-il que se soit les gens que j'ai cité au-dessus ait été choisi par les médias plutôt que d'autres ? Mystère. Autant je vois l'intérêt pour les médias de faire monter des idiots comme Nicolle et Drouet autant je ne comprends pas qu'ils fassent monter quelqu'un comme Francis Boulo qui en plus d'avoir une image sympathique tient un discours juste et radical trés dangereux pour le système. 



Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato