S'identifier - S'inscrire - Contact

Bain chaud/froid partagé

Mon ressenti après un bain chaud froid partagé avec François Ruffin et les Gilets Jaunes.

Par JMi • Actualités • Samedi 15/12/2018 • 0 commentaires  • Lu 1148 fois • Version imprimable


Arrivé à Saint Pons ce jeudi 13 décembre vers 18h je me joins pendant 1h30 aux gilets jaunes (GJ ) déjà en place sur un rond point de filtration.
D'abord gelé par la pluie glaciale je fus très vite réchauffé par les très nombreux témoignages de sympathie des automobilistes et des routiers pourtant bloqués par les GJ.
Cette expérience a renforcé mon admiration pour ceux qui se relayent jours et nuits depuis plusieurs semaines.
Elle m'a permis de me rendre compte du soutien de la plupart des gens bloqués ou retardés. La plupart arboraient un gilet jaune à leur pare brise et nous encourageaient à poursuivre le mouvement avec des gestes et des mots chaleureux.
Elle m'a permis aussi de percevoir au travers des discussions que le groupe de GJ portait vraiment des idées de gauche sociale et écologique .
Ensuite François RUFFIN est arrivé au volant d'un Berlingo accompagné par Guillaume TRICARD rédacteur de Fakir et Gilles PERRET "socioréalisateur" qui filme leur tournée des ronds points et les échanges avec les GJ.
Ensuite un dialogue très riche et diversifié a eu lieu à l'abri de la pluie dans un garage froid et sombre . Là aussi la chaleur relationnelle de notre assemblée a vite effacé le froid ambiant.
En préambule François RUFFIN a expliqué qu'il faisait cette tournée des GJ pour prendre le pouls de ses concitoyens et jouer son rôle de député en faisant remonter leurs propos à l'assemblée nationale.
Puis il a questionné au hasard certains GJ pour connaître leurs motivations et le débat s'est petit à petit plus largement ouvert à tous sur une multitude de sujets.
J'en ai ressenti de sa part une grande volonté de proximité avec les personnes rencontrées, une grande qualité d'écoute, une véritable sincérité et une grande chaleur humaine.
Nous avons vécu un formidable moment de citoyenneté avec un élu non politicard militant réflexif opiniâtre et partageur d'idées.
Ensuite ceux que j'appelle par taquinerie les ZFHC (Zamilitants Foufurieux des Hauts Cantons) avaient eu la généreuse idée de préparer un apéro et un repas ce qui nous a permis de poursuivre convivialement nos échanges.
Nous y avons découvert dans un précieux climat de respect mutuel ce qui nous rassemblait ou ce qui pouvait parfois nous différencier comme par exemple nos positions respectives lors de la dernière présidentielle.
Je suis ressorti de ce "bain partagé" les pieds gelés mais la tête et le cœur réchauffés.
Je remercie ceux qui ont permis cette belle rencontre en l'organisant ou en parcourant la France en voiture à la rencontre des GJ.
Ma confiance en l'extraordinaire générosité et lucidité du militant François RUFFIN et de nos amis insoumis n'en est que renforcée.
Malgré la pénombre sociétale actuelle grâce à ces "amilitants" aux véritables préoccupations sociologiques et écologiques j'ai pu percevoir qu'il y avait encore des lieux et des personnes de lumière dans notre société.Je souhaitais vraiment le partager au travers de ce petit billet d'un militant "occasionnel". JMi

 

Partager cet article


Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato