S'identifier - S'inscrire - Contact

Fin de la fable humanitaire

Par Bernard Germain • Actualités • Lundi 14/09/2015 • 3 commentaires  • Lu 1919 fois • Version imprimable


C'est à une véritable leçon de choses que nous venons d'assister ce Week-End. On nous a rebattu les oreilles pendant des jours sur l'exemplarité de l'Allemagne et de sa chancelière, s'agissant de l'accueil des réfugiés ... que d'autres appellent des migrants.

Au passage la différence entre les deux vocables est importante. L'expression "migrants" laisse clairement penser qu'il s'agit d'un mouvement de population lié à un problème "économique". Tandis que les "réfugiés" renvoie à une population qui fuit notamment la guerre. Ce qui est justement le cas puisque l'immense majorité des personnes concernées fuient la guerre en Irak et en Syrie.
Mais la nuance est également de taille sous l'angle suivant : on a un devoir impérieux vis à vis de réfugiés qui fuient les persécutions et la guerre ... mais pas vis à vis de migrants. Du moins c'est comme cela que pensent nos gouvernants.
Donc, on a assisté à un véritable "bal des faux-culs" pendant des jours. Les habitants de plusieurs pays, particulièrement en Allemagne ont accueilli "les bras ouverts" les réfugiés. Matérialisant les sentiments les plus nobles de cette population. Pas des gouvernants.
D'aucuns ont essayé de nous faire croire qu'il en allait de même pour le gouvernement allemand. Pourtant, la plus élémentaire réflexion aurait du susciter l'interrogation suivante. Comment un gouvernement aussi impitoyable vis à vis des grecs, qui martyrise ce peuple au nom du fait qu'il faut payer une dette qui n'est pas la leur, ... comment un tel gouvernement pourrait aussi être un modèle d'humanité vis à vis des réfugiés ? La contradiction est flagrante ... ! ... Un peu trop.
Pourtant, quasiment personne n'a posé le problème sous cet angle et surtout pas les médias.

Ce Week-End, l'explication est venue. Brutalement, sous la forme de quelques décisions de la chancelière décidant de fermer ses frontières et d'arrêter l'arrivée des réfugiés.
Ce faisant elle à mis fin à la fable "humanitaire" que l'on nous racontait.
Quelques éléments vont permettre d'y voir plus clair.

La question principale reste : pourquoi l'Allemagne est-elle d'accord pour accueillir des centaines de milliers de réfugiés. Les derniers chiffres du gouvernement allemand indiquent 500.000 par an ... pendant plusieurs années. Tandis que d'autres comme la France sont très frileux ?
Donc pourquoi cette "générosité" allemande ? La réponse est on ne peut plus simple ... l'Allemagne a un problème démographique dramatique. Si elle n'accueille pas un nombre suffisant de personnes pour compenser les enfants qu'elle ne fait pas, l'Allemagne est un pays fini à relativement brève échéance. Particulièrement sur le plan économique puisqu'elle ne trouvera pas dans sa population la main d’œuvre nécessaire pour faire fonctionner son système de production.

Pour preuve, Daimler vient de faire savoir que ses "recruteurs" étaient disponibles pour aller dans les camps de réfugiés choisir ceux qui pourraient venir travailler dans ses entreprises.
Daimler ... cela ne vous rappelle rien ?
Mais oui, ... c'est l'entreprise qui vient d'organiser la semaine dernière un référendum chez SMART France pour demander aux ouvriers s'ils étaient d'accords pour travailler 39H payées 37 en échange de la garantie d'emploi jusqu'en 2020. Alors que "la situation économique du Groupe n'impose nullement cela. C'est une mesure préventive" (dixit la DRH du Groupe Daimler)
On aura du mal à croire que ces gens si impitoyables avec leurs ouvriers français sont désintéressés et veulent embaucher dans leur Groupe les réfugiés en Allemagne par un élan de solidarité et d'humanité.

Là encore la contradiction est un peu trop forte. En fait, on aura bien compris que l'embauche des réfugiés sera aussi et surtout l'occasion de tirer vers le bas les salaires de tous les salariés en Allemagne.

Telle est la triste réalité. On est bien loin de ces discours dégoulinant de bonnes intentions et de l’exemplarité allemande.
Les réfugiés sont une aubaine pour l'économie allemande qui manque cruellement de main d’œuvre, contrairement à la France qui a une situation démographique qui reste l'une des meilleures en Europe.
La fermeture des frontières allemandes ce Week-End est une réaction qui s'explique par le fait que l'arrivée des réfugiés est trop rapide. Il faut simplement à l'Allemagne plus de temps pour les accueillir. Ce qui ne change rien au fond du problème.

Reste que ceux qui martyrisent le peuple grec et ceux qui accueillent les réfugiés sont les mêmes. L'accueil des réfugiés répond à un besoin économique et à rien d'autres. Aucune humanité dans leur démarche. C'est une seule et même politique, la politique du Capital financier uniquement préoccupé par la réalisation de profits toujours plus importants, sur le dos des populations. Aidé en cela par toute la bureaucratie liée aux institutions européennes et par leurs relais gouvernementaux sévissant dans chaque pays de l'UE.

Une preuve de plus que la seule chose à faire, c'est d'en finir avec cette Europe aux mains des financiers et de tous leurs zélés serviteurs gouvernementaux dans chaque pays.
Leur cynisme, leur politique impitoyable, leur absence d'humanité sont autant de raisons pour signer et faire signer la pétition sur le site de .
Il faut regrouper tous ceux qui veulent en finir avec cette Europe pourrie et veulent une Europe respectueuse des nations et de la volonté des peuples.

Un dernier mot mérite d'être dit qui prouve qu'il n'y a aucune humanité dans l'accueil des réfugiés.
Un esprit logique dirait ... nous devons d'une part accueillir ces populations persécutées et massacrées, mais il faut aussi régler les problèmes à la source et en finir avec les fauteurs de guerre, Daesch en tête. Une fois de plus la réalité est bien différente.
Alain MARSAUD, ex-juge anti-terroriste des années 80, actuellement député Les Républicains a ... lâché le morceau, si l'on ose dire.
Il a tout simplement déclaré ... "Je me demande même si Daesh n'est pas un élément stabilisateur de la région."
Peut-on faire plus clair ?

Les états du golfe (Arabie Saoudite et Quatar principalement) sont les financiers de tous ces groupes terroristes. Ils soutiennent les exactions commises ... et, notons le au passage, opposent un REFUS catégorique à l'idée d'accueillir les réfugiés des guerres qu'ils financent et soutiennent.
Les grandes nations (USA, GB, France ...) ne font rien pour en finir avec Daesch et consorts. Faut-il rappeler que ce sont les USA qui ont créé Al Quaida et Ben Laden. Ils les ont formé, équipé et soutenu. Mais c'était pour la bonne cause. A l'époque c'était pour lutter contre les russes en Afghanistan. Depuis, les apprentis sorciers ont perdu le contrôle de leurs créatures. D'encore plus fous sont arrivés, Daech.

Mais ils sont "un facteur stabilisateur pour la région". Alors pourquoi voudraient-ils sérieusement en finir avec eux.

Tout se tient. l'important, c'est la stabilisation de la région. Et s'il y a des réfugiés, qu'à cela ne tienne, on a besoin de main d’œuvre (pas chère) singulièrement en Allemagne donc on va les accueillir.
Mais comme ce serait un peu cynique de dire les choses comme cela, nos dirigeants relayés par les médias font semblants de combattre Daech et consorts et accueillent les réfugiés par "humanité".
Merkel s'est chargée de faire tomber les masques ce Dimanche.
Seuls ceux qui ne voulaient pas voir découvrent la réalité et son cynisme.

Articles portant sur des thèmes similaires :


Partager cet article


Commentaires

Lien croisé par Anonyme le Mardi 15/09/2015 à 21:18

La question des “réfugiés” et la situation économico-sociale. | News360x : " La fin d’une fable http://la-sociale.viabloga.com/news/fin-de-la-fable-humanitaire"


par Anonyme le Mercredi 16/09/2015 à 02:29

Pour info : https://www.change.org/p/pcf-pg-mrc-ps-nouvelle-donne-ouverture-d-un-grand-d%C3%A9bat-sur-les-questions-europ%C3%A9ennes-et-la-souverainet%C3%A9?recruiter=76827012&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink


Lien croisé par Anonyme le Dimanche 25/09/2016 à 21:28

Le journal de BORIS VICTOR : "Fin de la fable humanitaire - 14/09/15"



Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato